Avec Windows Phone 8, Microsoft a introduit un nouveau clavier qui vous aide à mieux écrire et aussi à écrire plus vite : le clavier Word Flow. Comme le dit Microsoft sur son site, Le clavier Word Flow apprend à prédire le mot suivant de votre phrase pour accélérer la saisie et vous permet d’accéder à un grand nombre d’émoticônes colorées pour vous aider à exprimer vos émotions ☺.

 clavier word flow

Concrètement, cela passe par la présence au dessus du clavier d’une zone qui va vous faire des propositions pour finir le mot que vous êtes en train d’écrire et même de vous donner des exemples de mots qui pourraient être ceux que vous voulez écrire après. Pour cela, il va observer ce que vous venez d’écrire et ainsi prédire ce que vous pourriez écrire. En bref, le clavier anticipe donc ce que vous allez faire et vous le propose avant d’avoir à l’écrire.

Voilà pour la présentation générale mais le géant de Redmond a tenu à donner plus de détails sur l’arrivée de cette fonctionnalité. Tout commence en fait dès Windows Phone 7 où Microsoft avait développé une technologie permettant, à partir des lettres du mot que vous avez déjà écrit, de vous proposer le mot en entier que vous voulez écrire afin de gagner du temps sans avoir besoin d’écrire toutes les lettres. Cette technologie était très proche de ce qu’on avait sur iOS et Android mais de l’aveu de beaucoup, la technologie de Microsoft était plus efficace que la concurrence.

Microsoft s’est servi de cette très bonne base et l’a enrichi en collectant des data sur l’usage que les gens faisaient du clavier pour arriver à développer le clavier Word Flow qui va plus loin en proposant en plus de compléter le mot en cours de prédire le mot d’après. Pour cela, l’entreprise a collecté les 600 000 mots et phrases les plus communs.

Cela n’est pas anodin puisque selon Microsoft, un utilisateur moyen écrit entre 20 et 30 messages par jour ce qui représente plus de 10 000 par an. Parmi ces 10 000, on retrouve énormément d’erreurs, à peu près une tous les 3 mots. Erreurs qui sont corrigées par l’utilisateur avant l’envoi soit carrément envoyé à l’interlocuteur occasionnant parfois des situations gênantes.

 clavier word flow

La solution Word Flow est selon Microsoft, précise à 94 % et surtout adapté à tout à chacun suivant son comportement d’écriture. Pour arriver à cette précision, Microsoft a utilisé le savoir faire de l’entreprise avec Office pour créer le dictionnaire de 600 000 mots et phrases. Mais ce n’est pas tout puisque Microsoft collecte aussi les informations d’écriture des utilisateurs de façon anonyme (quand ils en ont donné la permission). Ces informations ne comprennent pas les mots de passes, les noms, les chiffres et les autres informations personnelles. La collecte de ses informations permet d’augmenter la pertinence des résultats suivant les usages des utilisateurs.

Mais il y a un autre élément qu’il faut prendre en compte quand on parle de claviers de smartphones : la propension qu’ont les doigts à cliquer sur une mauvaise lettre. Pour réduire ce problème, le clavier de Windows Phone modifie la zone cible de chaque lettre suivant ce qui a été écrit avant. Par exemple, après une voyelle, on sait souvent qu’on va écrire une consonne tandis qu’après deux même consonnes, c’est forcément une voyelle qui va être écrite, etc. A chaque nouvelle lettre, la zone cible réelle change sans que l’utilisateur ne le sache puisqu’en apparence, chaque lettre a la même taille sur le clavier.

Voici donc un aperçu de ce que cela donne :

Le dernier élément à prendre en compte pour améliorer la prédiction du clavier n’est rien autre que l’enregistrement par le téléphone des habitudes d’écriture de l’utilisateur. A chaque fois que l’on écrit, le logiciel va enregistrer les mots que l’on utilise le plus et les proposer en priorité. Il va également ajouter aux dictionnaires les mots que vous écrivez et qu’il ne connait pas.

Source