Le responsable produit de HTC, Kouji Kodera, a donné une interview à The Verge pour revenir un peu sur l’année écoulée, les projets, les produits et sur la situation de HTC. Si on apprend jamais grand chose de ce genre d’interview, on peut tout de même retenir quelques éléments intéressants.

Kouji Kodera

Ainsi, notre chef produit, Kouji Kodera, en place depuis deux ans et demi a tenu à rappeler que HTC avait beaucoup changé ces dernières années. D’une société principalement tournée vers la confection de produits pour les autres, le groupe est devenu un acteur du marché du mobile à part entière en seulement quelques années. Si au début l’entreprise développait beaucoup de terminaux avec à chaque fois la volonté d’être le premier à implémenter des innovations, la stratégie est maintenant passée à une msie en valeur de moins de produits qui deviennent plus iconiques et qui sont bien plus travaillés qu’auparavant avec un travail aussi bien sur le hardware que le software.

On retrouve cette stratégie sur les deux systèmes sur lesquels l’entreprise travaille : Android et Windows Phone avec à chaque fois une gamme ressérée mais travaillée, la gamme One et le 8X et 8S. A propos de Windows Phone, Kouji a également tenu à rappeller qu’au final Windows Phone n’était pas si cher en comparaison d’Android. Tout d’abord, avec tous les brevets de licences qu’il faut payer à des sociétés tierces pour utiliser Android, celui-ci n’est pas si gratuit. Si, pour utiliser Windows Phone, il faut avoir recourt à un achat de licence, il ne faut pas non plus oublier que Microsoft met aussi beaucoup d’argent pour communiquer sur son système et sur les terminaux qui l’accompagne. Au final, on serait donc quasiment a égalité entre les deux systèmes.

Reste que d’autres constructeurs préfèrent se concentrer sur Android. Ce n’est pas la stratégie de HTC qui a depuis toujours été multiplateforme et proposait déjà des téléphones sous Windows Mobile. L’argument selon lequel HTC s’inspirerait de Nokia n’est donc pas recevable même s’il est vrai qu’il y a une certaine ressemblance quant à la volonté de vouloir se différencier avec des designs accrocheurs et des couleurs très originales. Le fait est que les couleurs, pour les smartphones comme pour tous les autres produits, sont le fruit d’un travail international réalisé principalement en Europe pour déterminer lesquelles sont à la mode. Les éléments de ressemblances seraient donc principalement du au fait que les deux entreprises suivent les tendances.

Le chef de produit HTC a également voulu mettre à mal l’argument selon lequel Microsoft avait participé au design de HTC. Non HTC  a réalisé ses produits comme un grand, la seule aide de Microsoft a été de les soutenir dans une démarche de différenciation visant à se démarquer fortement de ce que peut faire l’entreprise sur Android.

Kouji Kodera

Après avoir abordé ces sujets, l’interview évoque le cas des tablettes. HTC a été très présent au début notamment avec des tablettes de 7 pouces. Malheureusement, être le premier ne veut pas forcément dire qu’on va réussir. C’est notamment ce qui est arrivé à HTC qui n’a pas réussi à bien vendre ses tablettes. Cela n’a pas empeché le constructeur de réflechir à cette problématique mais pour le moment, après 5 ou 6 prototypes en interne, il n’y a rien eu qui soit meilleur que la concurrence. On ne sait pas si on parle ici de tablette Windows 8 ou Android mais il est plus que probable que ce soit Android à la manœuvre ici.

Terminons maintenant avec les perspectives pour l’année prochaine. On le voit bien en cette fin d’année, les rumeurs font état pour l’année prochaine de l’annonce de terminaux plus grand avec des hauts de gamme aux alentours de 5 pouces et des densités de pixels incroyables avec des écrans 1080p. A titre d’exemple, on peut citer ici le HTC (J) Butterfly. Selon Kouji, cette tendance est une tendance lourde même si on aura du mal à aller plus loin (on disait déjà ça en début d’année pour le 4.7 pouces). Même si les écrans ne devraient plus beaucoup grandir, les résolutions elles devraient monter. Cela étant vrai aussi bien pour les téléphones de 5 pouces que ceux en-dessous.

Source