On vous indiquait hier que les chiffres de production des Lumia sont plutôt raisonnables (autour de 2 millions) alors même que le Lumia 920 est difficile à trouver un peu partout.

chiffres de production des Lumia

Stephen Elop, PDG de Nokia a réagit à cette information dans le cadre d’une interview qu’il a donné à Yle. Il a tout d’abord indiqué que Nokia n’était pas encore sorti d’affaire et que 2013 serait encore une année difficile mais que le moral des équipes au sein de Nokia était bon et qu’il avait encore la confiance des investisseurs ce qui lui permettra de mener à bien le cap de l’entreprise et aller au bout de sa stratégie.

A propos de la question de la production des Lumia, Stephen Elop a indiqué qu’avec le Lumia 920 et 820, la stratégie est de s’installer dans la durée en faisant les choses étapes par étapes, magasin par magasin, pays par pays. Nokia n’a pas la possibilité de faire comme Apple ou Samsung et de proposer ses produits en quantité très importante dans de nombreux pays dès les premiers jours de commercialisation. La situation est donc sous contrôle et le PDG a également ajouté que les choses se passent plutôt bien pour le moment notamment en ce qui concerne les retours utilisateurs.

Il faut bien voir que les moyens de Nokia sont limités et que l’entreprise ne peut pas se permettre de se retrouver avec des millions de Lumia invendus, sous peine d’être dans une très grande difficulté financière. Nokia a donc été conservateur en mettant en place une production mesurée pour assurer les ventes sans prendre de risque. On imagine que Nokia a prévu sa production de telle manière pour que celle-ci ne lui coûte au global le moins possible par appareil. En effet, en économie, l’équation n’est pas exactement « plus on produit, plus les charges se répartissent sur un nombre importants de produits et donc elles sont au niveau unitaire faible ». Il y a un moment ou ces charges repartent à la hausse s’il faut par exemple avoir recourt à un nouvel outil de production (une nouvelle usine).

On imagine donc que l’usine qui produit les Lumia tourne à plein régime au maximum de sa production possible pour permettre d’assurer au mieux les ventes. Pour produire plus, il faudrait donc avoir une nouvelle ligne de production dans une nouvelle usine qui pour avoir les charges les plus faible devrait tourner elle aussi à plein régime. Il faudrait donc que Nokia double ses ventes pour être aussi rentable ce qui n’est pas assuré car si elle peut écouler 2 milions de Lumia par mois, pas sûr qu’elle puisse le faire avec 4 millions de Lumia d’autant que les produits vont rapidement perdre le caractère de nouveautés qu’ils ont pour le moment avec pour conséquence d’être moins mis en avant par les revendeurs et opérateurs ce qui réduira les ventes.

Bref, les 2 millions par mois est peut être un chiffre à peine assez important pour assurer d’avoir un stock suffisant mais c’est en tout cas certainement le meilleur moyen pour Nokia de récupérer des marges et ainsi préparer la suite.

Source