Depuis que Microsoft a abandonné le projet Courrier salué par la critique mais mis au placard car il n’embarquait pas Windows, on attendait le géant logiciel de Redmond au tournant à propos des tablettes.

Force est de constater qu’avec les deux tablettes Surface présentées au mois de juin, Microsoft a su récupérer un peu de hype et suscicter attente, excitation et convoitise. Le hic, c’est que même si on connaît les caractéristiques et la date de sortie des 2 tablettes (à priori le 26 octobre), il n’y a aucune information sur le prix.

La seule information révélée officiellement par Microsoft est que les prix seraient en gros dans les environs de ceux de la concurrence. On avait donc commencer à imaginer une tablette sous windows RT à 499€ pour lutter contre la déferlante iPad et une tablette avec puce intel aux alentours de 800€.

Seulement ça, c’était au début et depuis de nouvelles rumeurs ont eu plutôt tendance a imaginer des prix plus élevés comme le révélait LesArdoises.com il y a quelques semaines.

Aujourd’hui, c’est au tour d’un analyste de doucher un peu nos espoirs. En effet, Tim Collin, analyste chez Canalys researcher estime que les tablettes surface auront un destin similaire au Zune, ce baladeur numérique développé par Microsoft pour concurrencer l’iPod qui n’a jamais connu de succès (si ce n’est au niveau logiciel puisque c’est l’interface utilisateur de ce baladeur qui a ensuite inspiré WP7).

L’analiste estime que Microsoft aura du mal à proposer un produit moins cher que l’iPad et que le proposer à un prix équivalent ne serait pas suffisant pour en faire un succès. En effet, il faut rappeler que même si Apple propose son nouvel iPad à 499$, l’iPad 2 est lui toujours en vente à 399$. Voilà pour le segment du haut de gamme des tablettes. L’autre versant du marché des tablettes, l’entrée de gamme, est trusté par le Kindle d’Amazon et la Nexus de Google proposaient à moins de 200$.

Sans être aussi radical que Tom Collin, il n’est tout de même pas difficile d’imaginer qu’il va être compliqué pour Microsoft de se frayer un chemin sur ce marché bipolaire qu’est celui des tablettes. Cela d’autant qu’Apple semble vouloir aller maintenant vers un format 7″ proposait encore moins cher que l’iPad 2.

Fort heureusement, le géant de Redmond semble être conscient des difficultés qui sont devant lui et mise sur les logiciels et les accessoires pour se démarquer de la concurrence. En effet, les tablettes surface tournant sous Windows 8, il sera facile pour les développeurs de proposer leur logiciel. Le seul petit bémol  vient de la tablette avec processeur ARM qui nécessitera de réécrire les applications. Là encore, Microsoft a agit intelligemment en faisant en sorte que le développement sur Windows 8 et Windows Phone 8 soient identiques. Ainsi, développer pour la tablette permettra aussi de proposer son logiciel sur les smartphones.

Les accessoires (type cover, touch cover, docks, …) semblent aussi avoir été pensé dès le début pour s’intégrer à l’écosystème tablette que Microsoft essaie de créer. En cela, l’entreprise s’inspire de ce que fait Apple et c’est une très bonne nouvelle pour les consommateurs qui pourront acheter dès le début une tablette et une type cover et remplacer ainsi facilement un netbook voire même un ordinateur portable vieillissant sans trop de dégradation de l’expérience utilisateur.