Alors que le marché des PC décline et que celui des tablettes est florissant, HP premier constructeur mondial de PC qui a raté le virage de la tablette devrait faire face à des pertes de 9 milliards de dollars pour ce trimestre.

C’est mercredi que HP va dévoiler ses résultats pour le trimestre et malgré les sourires affichés par Meg Whitman, l’actuelle PDG du groupe, rien de bon ne s’annonce. Une des raisons qui peut expliquer ce résultat est le coût de l’acquisition d’Electronic Data System en 2008 qui vont être inscrit dans les comptes soit un accroissement de 13 milliards des charges.

Mais derrière cette opération exceptionnelle se cache un mal plus profond

Les investisseurs s’attendant à une perte de 4.39$ à 4.49$ par action de mars à juin selon Associated Press ce qui représente une perte globale comprise entre 8.5 et 8.9 milliards de dollars soit le plus mauvais trimestre de l’histoire de la compagnie.

Les ventes de PC sont aussi à blamer pour ce mauvais résultat puisque rien qu’aux US, elles ont diminué de 12.7 %  selon Gartner alors même que ce pays représente une part importante des ventes mondiales. Les ventes de PC sont largement entâchées par celles des tablettes qui se vendent comme des petits pains. L’iPad a ainsi vu ses ventes augmenter de 59.6% d’une année sur l’autre, alors même qu’HP a vu ses ventes baisser de 11.3% au niveau mondiale sur la même période.

Si on intègre les tablettes avec les PC, HP se fait même détrôner par Apple. Selon Canalys, la pomme aurait alors 19.4% de parts de marché au niveau mondial contre 12.5% pour HP.

Hp a complètement raté le virage de la mobilité et brille par son manque de stratégie depuis le rachat avorté de Palm. Si HP a eu la bonne idée de racheter Palm (même si le prix était très elevé – 1 milliard de dollar), le PDG de l’époque Mark Hurd ayant été contraint de démissionner, la stratégie mobile a été laissée de côté très rapidement avant qu’elle ne puisse montrer toute sa valeur.

Depuis cette expérience malheureuse, HP paraît comme tétanisé et incapable de repartir de l’avant. La situation ne devrait donc pas s’améliorer durant le trimestre en cours (juillet-septembre) puisque rien n’a vraiment changer si ce n’est la crise qui s’agrave avec pour conséquence une nouvelle baisse des ventes de PC.

HP attend surement beaucoup de Windows 8 qui devrait relancer le marché du PC et permettre à HP de sortir une tablette sous Windows pour essayer de se relancer. Pas sûr néanmoins qu’ils arrivent à rivaliser avec la tablette Surface de Microsoft qui sera vue par le grand public comme un PC à moindre coût et plus flexible.