Avec toutes les annonces de Microsoft, on en perd vite le nord cet été (ou le sud plutôt puisque c’est l’été). Bref il vous aura peut-être échappé une rumeur qui peut avoir beaucoup de conséquence : l’imap pourrait bientôt voir le jour sur les adresses hotmail et dérivées ! Du moins, Microsoft n’écarte plus cette possibilité aussi sèchement qu’avant.

L’information n’est pas très fraîche (déjà 1 mois) mais elle a été très peu relayée sur le web. Avec la sortie de son nouveau service de courriels Outlook.com, Microsoft en a profité pour faire quelques annonces sur le futur : prise en charge de Skype nativement grâce à html 5, nouveau design du site Internet du géant de Redmond, etc.

Beaucoup en ont alors profité pour continuer les éternels débats qui ont fait et font toujours couler beaucoup d’encre (ou devrais-je dire beaucoup de bandes passantes). Et parmi ces débats, on compte l’absence de prise en charge de l’imap par les adresses hotmail et dérivées. En effet Microsoft qui avait déjà mis du temps à proposer le pop, avait toujours refusé de prendre en charge l’imap. Pour se défendre, la firme affirmait que peu de personnes l’utilisaient, que le service de synchronisation Exchange était plus performant, etc. Pour rappel, l’imap, le pop et Exchange sont trois protocoles qui permettent de récupérer ses courriels avec son client de messagerie favori. Chacun présente ses avantages et ses défauts, mais les principales caractéristiques sont :

  • le pop permet simplement de récupérer les courriels sans pouvoir connaître l’état du message (s’il est lu ou non lu) ;
  • l’imap apporte justement la connaissance de l’état des courriels ce qui permet de pouvoir gérer son courriel depuis plusieurs plateformes (son téléphone, son ordinateur personnel et puis n’importe quel terminal via Internet par exemple) ;
  • enfin Exchange est le protocole propriétaire de Microsoft et permet les mêmes choses que l’imap mais aussi de synchroniser de nombreuses choses associées à son compte mail comme les calendriers.

Beaucoup de solutions tierces ont vu le jour pour palier à ce problème. Avec l’arrivée des smartphones, Microsoft avait publié une API pour permettre aux détenteurs de comptes hotmail de pouvoir accéder à leurs courriels directement sur leur téléphone. Mais pour les ordinateurs, il fallait se réduire à utiliser Windows live mail au début puis par la suite Outlook grâce à un petit plugin.
Interrogé à ce sujet, Microsoft est devenu moins catégorique. En effet, on peut lire « stay tuned » sur l’un des blogs de l’équipe en charge du développement des services de messageries.

Pour plus de détails c’est par ici !