Si les différents constructeurs Windows Phone ont tous annoncé dès la rentrée leurs nouveaux produits pour ne pas se faire happer par l’effet de l’annonce du prochain iPhone, on a tous remarqué qu’aussi bien Samsung que Nokia sont restés pour le moins circonspects pour parler de Windows Phone 8.

La présentation du Samsung Ativ S n’a consisté qu’à une annonce durant la conférence IFA du constructeur et il n’était pas possible de le prendre en main ou de l’allumer. Lors de la conférence commune Nokia-Microsoft, on a également très peu vu les téléphones en marche, le constructeur finlandais ayant expressément demander de ne pas les utiliser.

Ces cachotteries viendraient du simple fait que Windows Phone 8 ne serait pas terminé et aurait pris un mois de retard sur le calendrier initial.

The Verge aurait reçu des informations en ce sens. Microsoft aurait subi un gros mois de retard sur le développement de son système et il aurait du repousser la date de  sortie du début octobre à la fin octobre. Les constructeurs, pressés par la keynote Apple, auraient maintenu leur présentation à la fin août et début septembre de peur que l’iPhone ne vole la vedette après.

De multiples sources évoquent maintenant une annonce officielle du système et de ses fonctionnalités pour fin octobre et une sortie des premiers terminaux pour début novembre (le Nokia Lumia est attendue pour une sortie le 2 novembre aux Etats-Unis). Il ne faudrait donc pas attendre la sortie d’un Lumia 920 pour la mi-octobre comme certaines rumeurs pouvaient nous le laisser croire – dommage et tant pis.

Le lancement aurait été repoussé parce que certaines fonctionnalités seraient plus longues à implémenter tandis que des bugs de dernières minutes seraient apparus. HTC aurait notamment fait les frais de ces bugs ce qui l’aurait d’ailleurs obligé à retarder l’annonce de ces produits au 19 septembre contre des rumeurs annonçaient à l’origine une annonce début septembre.

Microsoft aurait travaillé de pair avec les opérateurs notamment aux Etats-Unis pour réduire au maximum les temps de tests sur les réseaux. The Verge parle même d’une absence de customisation des appareils pour les différents opérateurs pour assurer que de nouveaux retards n’interviennent pas. Cela pourrait entraîner au moment de la sortie une consommation de batterie légèrement plus importante tout comme des décrochages de réseaux plus importants. L’expérience utilisateur en serait un peu dégradée mais c’est la seule solution pour assurer une sortie à la date prévue. Ces problèmes seraient de toute façon réglés très rapidement via des mises à jour OTA (over the air) silencieuses et transparentes pour l’utilisateur.

Microsoft devrait diffuser demain une version finale de son système sous la forme d’un SDK à ses différents partenaires en spécifiant à ceux-ci de ne pas diffuser d’image. Ce SDK va être testé sur les terminaux, les réseaux et les applications pour préparer au mieux la sortie du système mobile. Même si Microsoft spécifie de ne pas diffuser d’image, il est possible que nous découvrions de nouvelles fonctionnalités de WP8 à travers ce SDK.

Source : The Verge