Si on avait pu penser un temps que Microsoft allait arriver avec ses gros muscles sur le marché des tablettes en proposant une Surface à un prix ultra compétitif de 200$, nos derniers espoirs viennent d’être définitivement douchés par Steve ballmer lui-même, le PDG de Microsoft.

En effet, à la mi-août, une rumeur insistante faisait état d’un projet de Microsoft visant à faire de la tablette Surface un cheval de troie sur le marché de la tablette.
Le plan d’action consistait à proposer une tablette très peu chère pour s’imposer sur le marché avec un produit Windows 8 et habituer les clients aux tablettes avec le système d’exploitation venant de Microsoft. Nous avions à l’époque donné notre sentiment à travers un article où on faisait un lien entre la stratégie supposée pour la tablette Surface avec ce qui s’était passé pour le Zune face à l’iPod. Pour découvrir ou redécouvrir cet article, rendez-vous ici.

Toujours est-il qu’aujourd’hui Steve Ballmer lui-même vient de couper court à cette rumeur en indiquant que le prix de la Surface serait compris entre 300$ et 800$ pour les différents modèles.

Si on est loin de ce qu’on pouvait penser à la mi-août, une tablette Surface de 10 pouces sous Windows RT autour de 300$ serait tout de même une très bonne affaire (même si on doute que ce soit si abordable). C’est certes moins qu’à 200$ mais tout de même très intéressant ce qui viendrait tout de même étayer ce qu’on pensait à l’époque dans notre comparaison avec le Zune. La volonté de Steve Ballmer est bien évidemment de venir concurrencer principalement l’iPad, les constructeurs de tablettes évitant pour le moment le segment du 10 pouces, sauf Samsung qui connaît un succès plus que mitigé avec ses Galaxy Tab et Galaxy Note et Asus avec ses Transformer qui a su trouver un créneau permettant de se différencier.

Amazon, Google et les autres constructeurs ont eu jusqu’à maintenant tendance à privilégier les formats 7 pouces et 8.9 pouces. Comme nous vous en parlions lundi dernier, Barnes & Noble travaillerait aussi à une mise à jour de sa Nook (une tablette 7 pouces orientée liseuse électronique) en partenariat avec Microsoft et qui utiliserait Windows 8 RT.

Avec sa Surface, Microsoft, fort de Windows 8 et de ses moyens importants (financiers et humains notamment) voudrait affronter Apple en face à face avec un produit non pas bradé mais avec des fonctionnalités compétitives. Ce que souhaiterait Microsoft, c’est au final de proposer un produit aussi complet qu’un ordinateur.

Pour Steve Ballmer, les tablettes 7 pouces ou même l’iPad ne peuvent pas se substituer à un ordinateur puisqu’ils sont principalement orientés vers le contenus aussi bien au niveau logiciel qu’hardware. La tablette Surface vendue avec Windows RT ou Windows 8 proposera la suite Office et les logiciels et tout ou parti des logiciels des développeurs tiers. A cela vient s’ajouter le tap cover et la béquille qui permet de mettre la tablette en « position de travail » propice à la création.

Source : Seattle Times via Neowin