RIM n’est pas encore mort. Même si on attend un hypothétique nouvel OS et que des photos auraient fuité sur ce que serait les premiers terminaux Blackberry 10, on est pourtant très inquiet pour l’entreprise canadienne qui a un mal fou pour se sortir de sa chute.

Qu’importe, tel un otage pris par des ravisseurs, RIM a donné des signes de vies en demandant une rançon pour être relaché. En fait la réalité est un petit peu différente puisque c’est un accord de licence qui vient d’être signé entre RIM et Microsoft.

Cet accord porte sur l’accès à la technologie exFAT (Extended FIle Allocation Table). Derrière ce nom barbare ce cache une norme développée par Microsoft qui est un système moderne qui permet un échange plus direct entre les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles.

Cette norme est le successeur du FAT. Il élargit à la fois la taille des fichiers que les dispositifs de mémoire flash peuvent gérer ainsi que la vitesse à laquelle ces fichiers peuvent être consultés. Cet accord devrait donc permettre à RIM d’améliorer seront probablement à la recherche de tirer pleinement parti de son prochain BlackBerry 10 OS.

David Kaefer, responsable de la propriété intellectuelle chez Microsoft a commenté cet accord en disant la chose suivante :

« Les téléphones et les tablettes d’aujourd’hui ont besoin de gérer des images plus riches et bien plus d’informations que les téléphones d’autrefois. Cet accord avec RIM met en relief à quel point un système de gestion de fichier comme le exFAT permet de répondre directement à un besoin spécifique des consommateurs sur le marché des appareils mobiles. »

Cette information ne révolutionnera pas votre vie mais c’est une bonne nouvelle sur a capacité de concurrents à s’entendre (sans copier ni aller au procès) et sur la relative vitalité de RIM. La concurrence est une bonne chose et il est important de la conserver sinon on serait  resté à Windows Mobile.

Source: Microsoft, via CrackBerry