Certains médias américains qui ont eu accès avant tout le monde à des Surface pour les tester pendant quelques jours ont pu publier les premiers tests de cette tablette. Voilà 3 mois maintenant qu’on salive devant cette tablette de Microsoft et il est temps d’avoir les réponses que l’on attend. Est-ce que cette tablette vaut le coup ? Est-elle à la hauteur de la concurrence et notamment de l’iPad ? Est-ce que Windows 8 est le système d’exploitation adapté pour tablette ? Autant de questions auxquelles ces médias ont été confronté en testant ce produit.

L’arrivée de la Surface de Microsoft est une double révolution pour l’entreprise. Tout d’abord, sur l’une des rares incursions de Redmond dans la partie hardware alors qu’on connaît plus Microsoft dans la partie software. C’est aussi le premier produit qui est alimenté par un processeur ARM alors que jusqu’à maintenant les processeurs Intel étaient ceux de base pour Windows.

Pour l’essentiel, la plupart des avis données par les journalistes qui ont pu tester la Surface peuvent être classées dans deux catégories : les éléments sur le logiciel et les éléments sur le matériel.

Commençons tout d’abord par le matériel. La plupart des journalistes sont très positifs quant au produit en lui-même, lui trouvant de très bonnes finitions. Dana Wollman d’Engagdget trouve ainsi que en terme de qualité de fabrication, la Surface est dans le haut du panier et représente l’un des plus beaux produit qu’elle ait eu à avoir entre les mains depuis des semaines voire des mois. Pour Joshua Topolsky de The Verge la Surface donne vraiment une très bonne impression. La finition est à la hauteur de ce que propose l’iPad qui est l’un des meilleurs produits tablette grand public à prix comparable.

Tout le monde s’accorde pour dire que le produit est très bien réalisé et que Microsoft s’est appliqué à fabriquer un produit non seulement esthétique mais aussi solide. Quelques réserves existent cependant sur la taille et la manière dont fonctionne la béquille mais on rentre ici dans les éléments liés au gout de chacun. Contrairement à un ordinateur portable qu’il est facile d’utiliser sur les genoux, ce ne sera pas possible avec la Surface + Touch Cover + béquille. Le fait est qu’on pouvait s’y attendre, la Touch Cover étant tout de même flexible. The Verge trouve le format de la Surface légèrement disgracieux que ce soit en mode portrait ou paysage sans que le point de vue du journaliste de The Verge soit vraiment suffisamment étayé pour qu’on puisse savoir où il veut en venir.

Les différentes options pour le clavier (aucun, touch cover ou type cover) a été bien reçu par les journalistes. Ils sont aussi surpris par la qualité des deux cover et la façon dont ils fonctionnent alors qu’ils ne font que 3mm ou 6mm.

Au niveau de l’autonomie de l’appareil, elle a l’air tout à fait respectable même si on est un peu en dessous de l’iPad : il faudra compter 10h en lecture de vidéos et 9h en usage internet ce qui est tout de même très respectable. Anandtech a même trouvé que la Surface tenait plus longtemps que l’iPad de 3ème génération.

Voilà tout ce que l’on pouvait dire sur l’appareil en lui même. Mais la Surface, ce n’est pas qu’un produit mais c’est aussi un système d’exploitation qui n’est pas qu’une mise à jour moderniée de Windows 7 mais aussi une version entièrement retravaillée pour fonctionner sur un nouveau type de processeur, les processeurs ARM que l’on retrouve dans la plupart des produits mobiles. Cela donne Windows 8 RT plus simplement Windows RT

Windows 8 est en lui-même une mise à jour de Windows radicale, courageuse et audacieuse. Avec Windows RT, les limitations sont plus importantes que sur Windows 8 puisque vous n’avez accès qu’aux Windows Store pour télécharger de nouvelles applications. L’interface est aussi entièrement nouvelle et issue du travail effectué par Microsoft pour les smartphones : les fameuses tuiles de Windows Phone 7. Windows RT est aussi plus sécurisé puisque plus limité et vous pouvez dire adieu aux virus même si cela ne veut pas dire que vous serez à l’abri de tous les types d’assauts dont les hackers sont capables. Avec Windows 8, vous avez toujours le bureau que l’on retrouve sur Windows 7 ce qui éviter de trop perturber les consommateurs (même si l’absence de bouton démarrer devrait tout de même être problématique) seulement sur Windows RT, cette présence est en trompe l’oeil puisque vous n’utiliserez le bureau de Windows 7 uniquement pour les applications de Microsoft Office.

Joshua Topolsky de The Verge estime que l’interface de Windows 8 est une vraie joie à utiliser et qu’elle est très très cool. Les fonctions de multitâche par un geste de la main et la possibilité d’afficher deux applications en même temps à l’écran facilement sont loués par le journaliste. Pour Anand Lal Shimpi d’Anandtech, le switch d’une application à l’autre est plus rapide sur la Surface que sur n’importe quelle autre tablette. Pas besoin d’appuyer deux fois sur un bouton pour afficher une pop-up, juste un simple swype de l’extérieur gauche vers le centre permettra de changer d’application.

Plus généralement, l’interface de Windows 8 – que l’on appellera Metro jusqu’à ce que Microsoft veuille bien communiquer officiellement sur le nom de celle-ci – a été très appréciée par les différents journalistes ayant pu tester la Surface. La possibilité d’avoir les tuiles sur l’écran d’accueil et la possibilité de switcher rapidement d’une application à l’autre sont très bien vu. Naviguer sur la Surface est vu comme un vrai plaisir alors même que cette interface est encore très jeune et qu’elle sera amenée à évoluer au fur et à mesure des retours utilisateurs et de la volonté de Microsoft d’aller vers des choses plus complexes.

La présence de Microsoft Office en natif sur la Surface est appréciée même si la sensation est que ce n’est pas tout à fait adapté à la tablette, les applications Office étant les seules ayant recourt à l’interface classique pour être utilisées. Au delà de cette impression, les logiciels fonctionnent bien et on est pas perturbé par l’interface. La présence du bureau historique de Windows permet aussi autre chose : gérer les fichiers grâce gestionnaire de fichiers. Il est peu probable que beaucoup de gens s’en servent mais pour ceux voulant absolument l’avoir, ce sera là.

Qu’en est-il des applications ? Beaucoup font le parralèle entre Windows 8 et Windows Phone en indiquant que Microsoft n’a pas réussi à faire monter le nombre d’applications sur sa plateforme pour smartphone. Le parralèle me paraît inadapté étant donné que les deux plateformes sont très différentes et quoi qu’il arrive, d’ici quelques mois, Windows 8 sera présents sur des dizaines de millions d’appareils. Toujours est-il que certaines critiques sont recevables comme le fait qu’au début le nombre d’applications sera faible – même s’il y a déjà plus de 5 000 applications sur le Store de Windows 8 adaptées à Windows RT. L’absence de Facebook ou Twitter est un problème pour les journalistes. Cela est vrai même si pour les deux cas, il existe une version web et qu’on devrait avoir de nombreuses applications tierces qui fleuriront sur le store pour régler ce problème.

Pour conclure, dans l’ensemble les critiques sont positives – contrairement à ce que d’autres sites peuvent laisser croire en tronquant les citations ou en ne retenant que les points critiques. La nouvelle interface est plébiscitée tandis que le produit est lui-même a l’air très bien fini pour un prix comparable à ce que fait le marché et notamment la concurrence directe (l’iPad) considéré comme un produit haut de gamme. La présence d’Office et de l’ancien bureau est aussi un point rassurant pour la plupart des journalistes même s’ils s’accordent à dire que son utilisation est 1- limitée 2- inutile puisque tout le monde préfère la nouvelle interface.

La surface est certes un produit de compromis qui pourra répondre à la plupart des demandes de personnes mais pas à toutes. Pour ces personnes, la tablette Surface Pro qui doit sortir au début de l’année 2013 devrait répondre à ces problèmes. Venant avec un processeur Intel et donc avec Windows 8 dans sa version complète, cette tablette offrira un usage complet du bureau et des applications qui vont avec.

Voilà tout ce que l’on pouvait dire sur la Surface aujourd’hui. Vous aurez notre test de la Surface dans la journée de vendredi avec un avis encore plus complet quelques jours après, une fois qu’on aura eu le temps d’avoir le produit dans les mains pendant quelques jours et de voir ses forces et ses limitations.

En attendant, que pensez-vous de la Surface après avoir lu ces tests ? Cela vous donne toujours envie, vous refroidi ou de toute façon vous vous en fichez parce que vous avez déjà précommander le produit. Dites nous tout !