Le dual Boot et la virtualisation, ça vous parle ? Ce sont deux solutions qui permettent de bénéficier de Windows 8 en parallèle à Windows 7 et ainsi découvrir le nouvel OS sans avoir à renoncer à Windows 7 sans savoir si ce système vous convient et si tous les logiciels que vous utilisez sont compatibles et non bugués.

Windows 8 sort aujourd’hui et à ce stade, nombreux sont ceux qui savent déjà que les changements opérés par Microsoft à son mythique système d’exploitation sont drastiques. À un tel point que certains ne désirent pas franchir le pas tout de suite, histoire de laisser les quelques semaines/mois à venir faire leur travail d’ajustements, de mises à jour, d’accroissement du nombre d’applications sur le Store, etc. Cependant, si la curiosité vous ronge, sachez qu’il est possible d’essayer Windows 8 sans mettre en péril votre système actuel et ce par deux biais : le dual boot et la virtualisation. Nous allons vous présenter ces deux méthodes.

 

Virtualisation Windows 8

La virtualisation : Windows 8 qui tourne sous Windows 7 via VirtualBox

La virtualisation consiste (dans les grandes lignes) à installer un système d’exploitation à l’intérieur de votre système d’exploitation actuel, via une machine virtuelle. En d’autres termes, la machine virtuelle (sous la forme d’un programme) va simuler un ordinateur au sein même de votre ordinateur.

L’avantage de cette méthode est que votre système d’exploitation n’est exposé à aucun risque puisque si quelque chose devait mal se passer dans votre installation virtuelle de Windows 8, vous seriez au pire condamné à le réinstaller, sans que votre installation courante ne soit affectée, à l’image d’un programme que l’on désinstalle puis réinstalle suite à un dysfonctionnement si l’on devait résumer.

L’inconvénient majeur est qu’il faut une machine suffisamment puissante si vous désirez retrouver une expérience similaire à une ‘vraie’ installation de Windows 8. En effet, vous devrez allouer au système virtualisé une certaine quantité de RAM, de mémoire graphique, d’espace disque ou même un certain nombre de coeurs du processeur de votre ordinateur et pour peu que vous n’ayez qu’une machine aux performances modestes, ce même système virtualisé risque de tourner au ralenti. Ce sera cependant suffisant si vous souhaitez juste vous faire une idée.

Windows dans Windows ? Non ce n’est pas aussi risqué que dans  « Inception » !

 

Les deux machines virtuelles les plus connues sont les suivantes :

  • VirtualBox, la solution la plus facile d’utilisation et gratuite
  • VMWare, davantage destiné aux utilisateurs plus avancés et payant (même si une version gratuite, aux fonctionnalités plus limitées, existe). Certains vous diront cependant qu’il ne s’agit que de préférence personnelle.
Nous conseillons la configuration minimale suivante : processeur double coeur, 4 Go de RAM, 50 go d’espace disque sur votre système, carte graphique avec 512 mo de mémoire. Vous serez en mesure de lancer Windows 8 dans une machine virtuelle avec ces caractéristiques, à condition que vous ne fassiez tourner que celle-ci sur votre système hôte.Nos confrères de Clubic ont récemment publié un tutoriel vous permettant de réaliser cette procédure, pas à pas.

 

Le Dual Boot : Windows 8 est installé ‘à côté » de votre système

Le dual boot consiste quant à lui à installer Windows 8 parallèlement à votre installation actuelle. L’avantage est que vous installez réellement Windows 8 sur votre disque dur, que vous aurez préalablement préparé. Du coup, vous profiterez de l’expérience utilisateur souhaitée par Microsoft au mieux des performances possibles avec votre machine. Au démarrage de votre système, il vous sera tout simplement demandé quel système vous désirez lancer; les utilisateurs d’OSX connaissent bien ce cas de figure, lorsqu’ils installent Windows via Boot Camp ou les linuxiens penseront à GRUB notamment. En revanche, cette procédure est un peu plus compliquée.

En effet, vous devrez dans un premier temps partitionner votre disque dur système (C: – Windows ne fonctionnera que sur celui-ci) afin de créer l’espace nécessaire à l’installation de Windows 8. Pour ce faire, nous vous conseillons sous Windows le programme EASUS Partition Manager; les utilisateurs plus confiants préféreront eux GParted, un LiveCD (CD-ROM de partitionnement lancé avant le démarrage de votre système et qui fonctionnera sans besoin d’installation). Les deux vous permettront d’agir sur les partitions existantes de votre système.

ATTENTION : quelle que soit la méthode choisie, il est FORTEMENT conseillé de réaliser une sauvegarde de vos documents importants. Les risques d’endommager le disque dur sont quasiment nuls mais vous pourriez par inadvertance effacer la mauvaise partition ou endommager l’accès à votre partition système existante.

Encore une fois, Clubic propose un tutoriel plutôt bien fait pour mettre en place un dual boot sans arrêt cardiaque :

Vous voici donc prêt à vous lancer ! N’oubliez pas que ceci n’est qu’une introduction et si vous désirez en savoir plus sur ces méthodes, de nombreux tutoriels et présentations existent sur le net. Le présent article et les tutoriels qu’il suggère sont suffisants pour vous en sortir mais la patiente et la documentation sont les meilleurs moyens de ne pas commettre l’irréparable la première fois. Vous verrez ensuite, c’est comme le vélo, on n’oublie plus !

Source : Clubic