Il y a quelques mois, Gabe Newell, fondateur de Valve à qui l’on doit la très populaire plate-forme de jeu Steam, faisait une sortie remarquée sur l’arrivée prochaine de Windows 8, qualifiant le système d’exploitation de Microsoft de catastrophe. En cause principalement, le Windows Store dont l’accès est très contrôlé par Microsoft et que Newell voyait comme une menace pour le développement libre de programmes et applications.

Gabe Newell, l’homme derrière Steam et le gourou de toute une communauté de gamers.

Soutenu notamment par Notch, le créateur de Minecraft, et d’autres acteurs du monde vidéo-ludique visiblement mécontents, Newell posait non pas tant la question de la possibilité de jouer dans de bonnes conditions sous Windows (le partie « bureau » reste inchangée dans Windows et permet de faire tout ce que les précédentes versions du système permettaient) mais la visibilité future de nouvelles créations du secteur pour peu que la sauce « Windows Store » prenne.

En effet, les développeurs seraient alors contraints de répondre aux exigences de Microsoft pour que leur jeu soit vu et acheté et Steam devrait à terme passer aussi par la case Store pour voir sa communauté d’utilisateurs croître encore. Une arrivée qui ne ravirait sans doute pas la firme de Redmond qui mise beaucoup sur ses produits Xbox et non plus Valve, qui cherche plutôt à étendre les fonctionnalités de son client actuel plutôt que se contraindre à développer une nouvelle plate-forme.

Justement, Valve avait annoncé avoir commencé le développement d’un client Steam pour Linux destiné à la célèbre distribution Ubuntu. La phase de beta test serait d’ailleurs déjà imminente, ce qui laisse penser qu’il n’y a pas de réel lien de cause à effet avec le point de vue de Newell sur Windows 8, le développement du client Linux devant être dans les cartons depuis plus longtemps.

Steam dans Ubuntu : bientôt une réalité !

Néanmoins, lors d’un récent sommet Ubuntu à Copenhague, Valve a réaffirmé son engagement envers Linux et son désamour envers Apple et Microsoft, estimant même, par le biais de Drew Bliss, ingénieur chez Valve, que « les plates-formes ouvertes ont permis l’existence de Steam, un projet qui serait sans doute impossible à mener à bien de nos jours si l’on s’y essayait ». Le choix d’Ubuntu a été fait sur base de son plus grand nombre d’utilisateurs que les autres distributions et du soutien de Canonical, la société qui porte le projet Ubuntu.

La conférence Ubuntu avec l’intervention de Drew Bliss à partir de la 13e minute.

Si le jeu sous Windows n’a pas trop de souci à se faire dans le moyen terme, il s’agit peut-être de la naissance de nouveaux « paradigmes » pour le jeu vidéo sur ordinateur : Steam travaille sur sa console de salon, qui sera sans doute basée sur un noyau et/ou une distribution Linux et l’on pourrait imaginer (pourquoi pas) aussi la fin du client pour Windows et Mac au profit d’une distribution Steam à long terme. Des rumeurs et des projections certes mais il y a 8 ans, personne imaginait que les consoles portables allaient être largement dominées par les téléphones dans le jeu mobile et il y a 20 ans, personne ne voyait Sony et Microsoft comme des leaders dans le domaine du jeu vidéo.

Les tendances sont mouvantes et Steam a toujours été un acteur instigateur ou à l’affût de nouveaux bouleversements, en plus d’être désormais l’un des mastodontes de l’industrie du jeux vidéos qu’il vaut mieux avoir dans sa poche. Pensez-vous pour autant que Linux, qui ne s’apparente pour le moment qu’à une orientation supplémentaire pour Valve, peut s’avérer être à terme son nouvel et unique terrain de développent ?

Source : PCGamesN et OMGUbuntu !