Dans la guerre interminable des brevets que ce livre les géants de l’informatique, Apple et HTC viennent de s’envoyer mutuellement des drapeaux blancs. Ils viennent en effet de régler les différents juridiques qu’ils ont entre eux grâce à la signature d’un accord global qui assure eux deux entreprises une tranquillité juridique pendant 10 ans.

L’annonce officielle écrite par les deux entreprises et diffusée simultanément auprès des deux entreprises dit ceci :

All Patent Litigation Between the Companies Dismissed

TAIPEI, Taiwan and CUPERTINO, California—November 10, 2012—HTC and Apple® have reached a global settlement that includes the dismissal of all current lawsuits and a ten-year license agreement. The license extends to current and future patents held by both parties. The terms of the settlement are confidential.

Ce qui, traduit en français, signifie que les deux entreprises abandonnent toutes les procédures en cours et signent un accord de licence croisé d’une durée de 10 ans concernant les brevets existants et futurs. Ils ajoutent tout de même que les termes de l’accord restent confidentiels.

Les citations des deux chefs d’entreprises montrent qu’ils sont bien évidement ravis de l’accord et mettent tout deux en avant l’innovation :

“HTC is pleased to have resolved its dispute with Apple, so HTC can focus on innovation instead of litigation,” said Peter Chou, CEO of HTC.

“We are glad to have reached a settlement with HTC,” said Tim Cook, CEO of Apple. “We will continue to stay laser focused on product innovation.”

En l’état, difficile de savoir quel impact sur le marché un tel accord pourrait avoir, mais il semble globalement probable que le Taïwanais était celui qui avait le plus à y gagner. En difficulté depuis quelques mois, HTC espère se rattraper avec l’arrivée de Windows Phone 8 et la signature de cet accord peut être vu comme une bouffée d’air dont l’entreprise a bien besoin. Les difficultés du groupe viennent surtout de son positionnement sur Android où après une année 2011 au coude à coude avec Samsung, le groupe a chuté en 2012 avec sa gamme One. Produits qui avaient d’ailleurs été bloqués aux Etats-Unis pendant quelques temps à cause de violation de brevets Apple.

Cet accord est aussi gagnant pour Apple qui a peut être souhaité faire l’économie de coûteux frais de justice contre une entreprise qui ne représente plus une menace directe du fait de sa position d’outsider. Surtout que l’entreprise de Cupertino y avait également laissé quelques plumes, en perdant quelques procès. Notamment celui de Grande Bretagne en juillet dernier, mettant notamment à mal les brevets du « slide-to-unlock » ou des interfaces multitouch…

Quoi qu’il en soit, cela risque d’être une petite bouffée d’air frais pour HTC qui a tout le mal du monde à se maintenir sur un marché ultra-concurrentiel sur lequel Samsung semble impossible à contenir. Cependant, il ne faut pas oublier que cet accord s’ajoute à celui déjà signé avec Microsoft vis à vis de leurs appareils Android, cela pourrait donc augmenter d’autant la facture des licences sur le coût d’un mobile Android…

Source : Apple – HTC