Steve Ballmer était en France vendredi dernier et en a profité pour donner une interview dans le Parisien / Aujourd’hui en France dans laquelle il est revenu sur les ventes de Surface.  Et si jusqu’à maintenant, on pensait que les ventes étaient bonnes notamment parce que les dates de livraisons s’étaient rapidement mis à s’allonger aussi bien en France qu’aux US, Steve n’a pas donné le même son de cloche.

ventes de Surface

Il a en effet indiqué au journal que les ventes de Surface démarraient « modestement ». Si ce modestement ne veut pas dire grand chose en soi, on imagine que l’utilisation de ce mot veut en tout cas dire qu’on est en dessous des attentes de l’entreprise. Si les chiffres étaient bon, Microsoft se serait de toute façon empressé de les diffuser de la même manière que l’entreprise a communiqué sur les ventes de Windows 8.

Voilà pour le constat mais essayons maintenant de passer aux explications d’autant que Microsoft a mis les moyens pour faire connaître sa tablette et Windows 8. On ne pourra d’ailleurs pas les reprocher de mentir quand ils nous disaient qu’on verrait des publicités pour la Surface un peu partout. Il ne peut pas se passer une journée sans qu’on en voit une.

Le problème, c’est que même si les publicités sont partout, le produit, lui, est nul part. Microsoft a choisi de ne proposer sa Surface que sur internet et encore seulement sur son site. Une stratégie mise en place par Google pour ses Nexus mais qui a montré ses limites très rapidement puisqu’au final, il n’y a que les geeks qui ont vraiment accès à l’information. Pas sûr que l’indication dans les publicités de se rendre sur microsoft.fr soit suffisamment clair pour que les gens comprennent qu’ils pourront y acheter la Surface et pas seulement avoir des informations sur le produit.

Microsoft a certainement fait une petite erreur en restreignant la commercialisation de la Surface à sa seule boutique en ligne. Les clients néophytes qui peuvent acheter et souvent même tester des produits concurrents comme l’iPad dans les principaux magasins (spécialisés ou même grandes surfaces) iront difficilement se tourner vers la Surface qu’ils ne connaissent pas bien et qu’ils n’ont jamais vu si ce n’est sur une grande affiche.

Espérons que la commercialisation de la Microsoft Surface soit élargie très rapidement même si j’ai l’impression qu’il faudra peut être attendre la Surface Pro pour cela. Surface Pro qui ne devrait pas sortir avant janvier prochain.