Pour lutter contre la politique du BYOD (Bring your own device) qui aident l’iPhone et Android à s’imposer en entreprise, Microsoft augmente le prix des licences Windows Server / Exchanges payées par les entreprises.

Windows Server

En effet, à partir du 1er décembre, Microsoft va augmenter le prix des licences User CAL (client-access license) qui permettent à chaque salarié de synchroniser ses comptes entreprises entre ses différents appareils que ce soit ceux au travail mais aussi ses appareils perso comme son smartphone ou sa tablette. Cela parait un peu compliqué à comprendre comme ça mais en fait, ça s’explique assez facilement.

Quand une entreprise achète un logiciel Microsoft, le paiement s’effectue en deux volets, une partie fixe qui comprend la disponibilité de l’application sur un serveur et une partie variable qui correspond au nombre de personnes qui utilisent ce logiciel. Cela permet à Microsoft de faire un prix différent suivant la taille de l’entreprise.

Sauf que cette partie variable peut prendre deux formes différentes. La première appelée Device CAL est lié aux appareils qui sont utilisés peu importe le nombre de personnes qui vont se connecter au serveur pour accéder au logiciel à partir de l’appareil. C’est pratique pour des entreprises qui mutualisent par exemple l’usage de certains ordinateurs pour certaines tâches.

Windows Server

Une autre possibilité est le User CAL qui couvre l’utilisation pour chaque employé, quel que soit le nombre d’appareils dont il dispose. Cette licence est donc plus flexible puisqu’elle permet d’avoir accès aux logiciels de Microsoft sur son ordinateur de bureau mais aussi pourquoi pas son smartphone, sa tablette et son ordinateur à la maison. Elle correspond aussi à un usage de plus en plus répandu, le Bring Your Own Device (BYOD) qui fait que les salariés utilisent de plus en plus leurs appareils perso pour faire des tâches pro pour de multiples raisons (écran plus grand, plus puissant, dispo à la maison, …).

Jusqu’à maintenant les deux types de licences étaient au même prix ce qui rendait le User CAL beaucoup plus attractif car bien plus flexible sachant que la licence étant déjà payé à partir de 1 appareil pour 1 salarié, il n’y avait aucun surcoût pour ajouter des appareils supplémentaires. Sauf que Microsoft compte bien changer un peu les règles dès le 1er décembre prochain en augmentant le User CAL de 15% selon des informations reçues par ZDNet.

Les entreprises peuvent difficilement passer d’une licence à l’autre compte tenu de la différence que cela fait et elles peuvent également difficilement se passer des services de Microsoft. Ils vont donc devoir encaisser cette hausse. Là où Microsoft pourrait se rattraper et offrir des compensations aux entreprises concernant les équipements dans le cadre d’un changement ou d’un renouvellement de parc d’appareils.

Windows Server

En effet, dans de nombreuses entreprises, au lieu de laisser le choix à leur salariés (souvent des cadres) de choisir dans une liste le matériel qu’ils veulent utiliser au travail, on passe des contrats pour que tout le monde ait le même appareil ce qui permet de négocier des ristournes et pose moins de problème d’intégration au niveau technique. Et Microsoft propose des Windows Phone et des Microsoft Surface qui pourraient intéresser des entreprises pour équiper leur salarié. Le géant de Redmond pourrait donc négocier avec les entreprises des accords pour devenir le fournisseur de matériel officiel avec ses Windows Phone et/ou ses Surface contre un maintien du prix de la licence ou une ristourne importante. On imagine que les entreprises qui doivent renouveler du matériel seraient prêt à faire ce genre de concession pour éviter de voir les prix augmenter, surtout dans cette période de crise ou chaque poste de dépense est observé à la loupe.

Cette technique pourrait donc être un bon moyen pour Microsoft de se faire une bonne place dans les entreprises. Là ou Apple était venu par la fenêtre dans les entreprises grâce au BYOD, Microsoft entrerait par la grande pompe grâce à son bulldozer en prenant bien soin de laisser les autres (Android et iOS) sur le bas côté.

Source