Windows 8 a bientôt un mois et il est aujourd’hui encore difficile d’estimer son succès. Combien de licences de Windows 8 ont été vendues ? Jusqu’à maintenant, c’était le flou le plus complet et certains (on se souvient de l’article de Paul Thurrott qui a fait grand bruit) qualifiaient même Windows 8 de sortie mitigée. Il semblait donc que le pari Windows 8 n’ait pas porté ses fruits tant dans sa version standard que dans sa version RT (le fameux épisode des « ventes modestes » de la Surface).

Pourtant aucun chiffre officiel n’avait été évoqué par Microsoft jusqu’à présent, reléguant toutes les informations précédentes au rang de rumeurs ou tendances.

licences de Windows 8

C’est donc sans doute un peu poussé dans le dos que la firme Redmond vient de communiquer un premier chiffre : 40 millions de licences Windows 8 vendues jusqu’à présent. Un chiffre très encourageant,  légèrement à la hausse par rapport à Windows Seven qui avait vendu 60 millions de licences en deux mois. Windows 8 ne serait donc pas l’échec annoncé par certains et serait même plutôt sur la bonne voie alors que le syndrome « Vista » est sur toutes les lèvres.

Il faut cependant nuancer : il apparaît que la majorité de ces 40 millions de licences sont en réalité des licences constructeurs et non pas des licences vendues aux particuliers. Dans quelles proportions exactement ? Microsoft n’a pas communiqué sur le sujet. De quoi dès lors relancer le débat du succès public puisque la vente de licences aux constructeurs étaient de toute façon jouée d’avance.

support de la Surface RT

Finalement, le seul baromètre qui serait pertinent dans l’immédiat serait les chiffres de vente de la Surface dont l’achat par le consommateur correspond à une réelle confiance accordée à Microsoft et à sa capacité à assurer le développement du nouvel écosystème. Mais de ce côté là, aucun chiffre pour le moment.

Ces 40 millions de licences paraissent dès lors moins la preuve d’un accueil favorable que d’une politique de déploiement déjà bien rodée et il faudra sans doute encore plusieurs mois avant d’estimer le succès réel de Windows 8. Néanmoins, ce résultat a le mérite de mettre le système d’exploitation sur les bons rails et de calmer les prévisions les plus alarmistes.

Source : The Next Web & Paul Thurrott’s supersite for Windows