2013 signifiera la fin d’une époque pour toute une catégorie de produits : les netbooks. Popularisés par Asus en 2007, les netbooks, ces mini PC pas cher vont tirer leur révérence dans les prochains mois après 5 ans de bons et loyaux services. Les deux derniers constructeurs qui en proposaient encore, Asus et Acer, ont décidé de tirer un trait définitif sur ces produits.

Netbook

C’est donc la fin pour les netbooks, cette gamme de produit qui a fait découvrir la marque Asus auprès de beaucoup de personnes et qui a permis à des millions de personnes de s’équiper d’un ordinateur pour pas cher même si cela voulait souvent dire un clavier inutilisable et une lenteur très frustrante, sans parler d’une qualité souvent pas au rendez-vous. 

A l’époque des Netbook, on sentait bien que le marché avait envie d’autre chose que des PC classiques et que les technologies permettaient d’offrir des produits plus portables. Ce n’est malheureusement pas le netbook qui a offert une bonne solution puisque ce n’était au final qu’une réponse pauvre à un problème bien réel : offrir des produits aussi capable qu’un ordinateur dans un format portatif et transportable facilement. Une autre raison a poussé le marché des netbook, les prix très serrés. De nombreux foyers se sont équipés de netbooks plutôt que d’ordinateurs portables pour faire des économies.

Si en 2007, Asus a lancé les EEEpc et le netbook, l’histoire retiendra surtout Apple et son iPad, reléguant le netbook a une erreur passagère. Puisqu’en 2013, ce sont bien les tablettes qui remplissent le rôle des Netbooks non pas en proposant une expérience PC sur format plus petit mais en proposant des usages PC dans un format différent. La tablette devient pas cher et 7 pouces pour plaire aux personnes voulant l’informatique à prix mini et elle devient hybride pour être un véritable ordinateur quand le besoin s’en fait sentir. Le reste du temps, elle est portable, simple à utiliser et offre une batterie longue durée pour ne pas être court de courant après une heure de navigation sur internet.

Au final, le Netbook s’en va mais il ne manquera à personne. Même Asus, l’initiateur de ce segment ne le regrettera pas puisque si d’habitude, ceux qui lancent des segments ont tendance à s’y accrocher à corps et a cri, Asus est très présent sur les tablettes et n’a rien à envier à ses concurrents. On pourrait même dire que l’Asus VivoTab est un lointain cousin du Netbook.

Si à l’époque, le netbook a aussi émergé grâce à un système d’exploitation peu gourmand, l’arrivée de Windows 8 permet aussi de passer à autre chose et de définitivement tourner la page.

Source