Bien que les chiffres des produits Lumia soient encourageants, Nokia vient de lancer une nouvelle gamme Asha avec des terminaux à bas prix. Le Asha 501 sera le premier modèle avec un prix public de 109 € et arrivera au mois d’août en France.

Nokia Asha 501

La série 40 ne vous dit peut-être rien, mais c’est sous cette appellation que l’on retrouve les terminaux utilisant le système d’exploitation maison de Nokia. Depuis son lancement en 1999, plus de 1,5 milliard de téléphones ont été vendus. Lors d’un événement en Inde, Nokia a donné un coup de boost à cette branche de produits en visant le marché entrée de gamme et ses prix réduits. Dans le viseur, il y a clairement Android et ses smartphones qui offrent des caractéristiques respectables tout en profitant de tout l’écosystème de Google.

La nouvelle plateforme Asha provient en grande partie du rachat de l’entreprise SmarterPhone qui a pour objectif de donner l’impression d’avoir un smartphone… sans en avoir un. Les marchés émergents sont ciblés d’autant que les smartphones n’ont pas toujours un intérêt lorsque les infrastructures réseau ne sont pas suffisamment développées. Pour Nokia, les marges seront certes moins importantes que sur des terminaux haut de gamme, mais les volumes bien plus importants permettront peut-être à l’entreprise de retrouver sa place de numéro un sur la téléphonie mobile.

Lien Youtube
Chaine Youtube FraWin

Sur Asha, on retrouve deux écrans principaux : le premier affiche le traditionnel lanceur d’applications et le second nommé Fastlane affiche à la fois le présent et le passé en montrant les applications lancées et les dernières notifications. Le premier modèle sortant avec cette nouvelle plateforme est l’Asha 501. Il difficile de parler de smartphone, quand la 3G n’est pas intégrée. En effet ce téléphone dispose d’une connectivité WiFi 802.11b/Bluetooth 3.0 et d’un emplacement pour une ou deux cartes SIM (selon les versions). Son écran de 3 pouces affiche une définition QVGA c’est-à-dire du 320 x 240 pixels (133 pixels par pouce) et reconnaît deux doigts à la fois permettant de profiter des joies du multitouch.

Sur la partie logicielle, il sera tout de même possible de naviguer sur Internet grâce à Xpress qui compresse les pages qui seront alors bien plus accessibles à la connectivité 2G. Xpress Now fait des recommandations en fonction de la localisation, des préférences et des sujets chauds. En France, un partenariat avec Electronic Arts a été mis en place et proposera le téléchargement gratuit de quatre jeux.

Sur le téléphone, on retrouve un jack de 3,5 mm, un microUSB 2.0 qui permettra à la fois de recharger et de transférer des données, mais aussi un emplacement pour utiliser l’ancien chargeur Nokia ! Avec 128 Mo de mémoire interne vous serez rapidement à l’étroit, mais grâce à un emplacement pour carte microSD, le problème de la mémoire devrait être rapidement résolu. Notez que 64 Go de mémoire vive sont suffisants pour faire tourner ce système d’exploitation. Sur le dos une caméra de 3,2 mégapixels est présente avec la possibilité de changer très facilement les coques.

Les dimensions de l’appareil ne lui sont pas très favorables (99.2 x 58 x 12.1mm – 98 grammes), mais à ce prix ce n’est pas ce que l’on lui demande. Ce qui fait surtout sa force c’est sa batterie de 1200 mAh qui lui offrira 17 heures en communication et 48 jours en veille (26 en version dual SIM). Des chiffres qui paraissent totalement improbables aujourd’hui avec les smartphones.

Le téléphone sera disponible à partir du mois de juin dans 90 pays chez 60 opérateurs pour $99 / 109 €. En France, il faudra attendre le mois d’août où les versions simple SIM puis dual SIM seront commercialisées. Plusieurs coloris seront disponibles : rouge, vert, cyan, jaune, blanc et noir.