La volonté de Nokia/Microsoft étant d’être un acteur important du mobile, le constructeur se doit de proposer une diversité de terminaux lui permettant de répondre à tous les segments du marché et à la diversité du public qui recherche des choses différentes. C’est donc ce qui explique qu’en quelques semaines d’intervalles, Nokia puisse annoncer un haut de gamme, le Lumia 1020 et un milieu de gamme, le Lumia 625. Si les qualités du Lumia 1020 sont évidentes de premier abord et se concentrent notamment sur le capteur photo, on ne peut pas en dire autant du Lumia 625. Ce n’est pas parce que ces qualités sont moins évidentes qu’elle n’existent pas. C’est d’ailleurs ce que nous allons découvrir dans ce test du Lumia 625, un smartphone à petit prix pour un grand écran.

Lumia 625

Si on devait résumer ce téléphone, difficile de ne pas parler du prix qui est le « principal » argument de ce téléphone. Vous pouvez en effet le retrouver autour de 300 euros nu chez un certains nombres de revendeurs (du web notamment), Cdiscount le proposant par exemple à 273 euros. Et pour ce prix, à quoi avons-nous droit ? Un téléphone 4G avec un écran de 4,7 pouces et Windows Phone 8. Que penser de ce téléphone vis-à-vis de son prix ? Les concessions faites pour en arriver là sont-elles problématiques ? C’est ce que nous allons essayer d’aborder à travers notre test.

 

Dans la boîte

Le Lumia 625 est proposé dans une boîte classique pour un téléphone Nokia. On retrouve donc un packaging bleu avec une image du téléphone (dans différentes couleurs) sur le dessus. Une fois le coffre ouvert, on découvre le téléphone et en dessous les différents accessoires. Nous avons donc :

  • un adaptateur secteur complet avec son branchement micro-USB
  • un cable USB vers micro-USB
  • une paire d’écouteurs classiques (et non intra-oriculaires)

Rien d’original donc ni de surprises. On remarquera notamment que l’adaptateur secteur contrairement à ce qui ce pratique souvent chez Nokia ou ailleurs n’est pas en deux morceaux avec d’un côté la prise terre et de l’autre le câble USB vers micro-USB mais constitué d’un seul élément. On retrouvera donc un autre câble pour relier le téléphone à un ordinateur ou autre. Difficile de comprendre le pourquoi du comment mais il est certainement à chercher du côté de petites économies.

Contrairement à d’autres Lumia que nous avons pu tester, les écouteurs ne sont pas intra-auriculaires mais classiques avec tout de même un kit mains libres. Pas de surprise à attendre de ce côté là, la qualité des écouteurs étant moyennes sans plus.

 

Fiche technique

Comme nous l’avons dit en introduction, le Lumia 625 dispose de la 4G et d’un écran de 4,7 pouces. Au-delà de ces deux arguments qui le différencient des autres Lumia, le 625 dispose du socle commun minimum à tous les téléphones de Nokia. On a donc un processeur Qualcomm double-coeur cadencé à 1,2 GHz, 512 Mo de RAM, 8 Go, un appareil photo de 5 mégapixels et un poids de 159 g. Celui-ci peut paraître important compte tenu de ce que peut faire la concurrence mais une fois en main, cette impression disparaît.

modèleLumia 625
Taille d'écran4,7 pouces
Technologie d'écranécran LCD, ClearBlack
Résolution800x480 (WVGA)
ProcesseurQualcomm Snapdragon S4 Krait dual-core cadencé à 1,2 GHz
Mémoire RAM512 MB
Appareil Photo5 MP, 2592х1936 pixels, autofocus, LED flash
VidéoEnregistrement vidéo 720p à 30 image par seconde
Caméra frontalerésolution de 640 x 480 pixels
Dimension133.3 x 72.3 x 9.2 mm
Poids159 g
Batterie2000 mAh
Stockage8 Go
NFC ?Oui
Carte SD ?Oui
4G ?Oui
Prix299 €

 

Tour du propriétaire

Nokia n’est pas novice dans la construction de téléphones. Voilà maintenant plus de 15 ans que l’entreprise en réalise et tout son savoir-faire est retranscrit dans ce produit. Qui dit prix mini, dit souvent concessions importantes sur la qualité de fabrication, les matériaux, etc. Nokia sait se sortir de ce travers un peu trop facile et quand vous prenez en main le Lumia 625 pour la première fois, vous ne vous dites pas du tout que c’est un produit low-cost dans le sens de « pas assez cher pour être bien ». C’est même plutôt le contraire.

Lumia 625

On retrouve donc au dos du téléphone une coque en polycarbonate qui peut être au choix orange, blanche, noire, verte ou jaune. Nous avons eu la chance (disons le comme ça) de tester le modèle vert pomme, c’est très original mais personnellement, je me vois plus avec un modèle plus sobre. Quelle que soit la couleur que vous choisirez, vous aurez la même sensation un peu peau de pêche de cette coque mate. Sur le devant, on retrouve l’écran de 4,7 pouces avec un espace réduit au-dessus et en-dessous de celui-ci par rapport à ce qu’on peut connaître sur des téléphones Nokia. Il en ressort que le téléphone, bien qu’étant le plus grand jamais proposé par Nokia sur Windows Phone reste dans un encombrement moyen.

Lumia 625

Si on fait maintenant le tour du produit, on retrouve les trois boutons de Nokia à droite avec volume+/volume- en haut, le bouton on/off au centre et le bouton pour déclencher l’appareil photo en bas. Sur la tranche inférieure, on retrouve le port micro-USB centré au milieu tandis que sur le côté gauche, il n’y a rien. Reste donc la partie supérieure avec le port jack pour les écouteurs. Au dos, on retrouve l’appareil photo de 5 mégapixels avec flash ainsi qu’un haut-parleur.

La coque arrière peut s’enlever (en s’aidant d’un ongle et du port micro-USB par exemple) pour laisser l’accès à la carte SIM. La batterie est, elle, inaccessible et vissée, même si vous pouvez la voir. C’est original et un peu décevant même si rares sont ceux qui vont jusqu’à changer leur batterie. Notons tout de même l’absence de possibilité d’adjoindre une microSD sur ce téléphone, nouvelle petite économie.

Lumia 625

Revenons sur la coque pour évoquer sa robustesse et sa durabilité. Elle est très similaire à celle que l’on a pu connaître sur le Lumia 520 en un peu plus fin (cela peut n’être qu’un impression). Elle semble être plutôt résistante même si je doute qu’elle ne laisse pas s’incruster les rayures et écorchures après quelques temps ou en présence de clés. Le changement étant possible, il vous sera toujours possible de vous tourner vers une coque toute neuve si tel était le cas, mais il ne faut jamais oublier que la rayure fait partie de la vie (des téléphones en tout cas).

L’écran de 4,7 pouces avec une résolution de 800×480 (WVGA) est moins choquant que ce à quoi on pouvait s’attendre. On attend certes avec impatience la GDR 3 de Windows Phone 8 pour profiter pleinement de ce grand écran mais la faible résolution n’engendre pas une visibilité outrancière des pixels. C’est donc un bon point à ce niveau-là. Par contre, l’écran ne témoigne pas d’une très bonne visibilité en pleine lumière avec des reflets importants. Ce n’est évidemment pas rédhibitoire mais c’est un élément à prendre en compte tout de même. Ce téléphone étant un téléphone de concessions, il n’y a de toute façon pas vraiment de surprise.

Le haut-parleur du téléphone peut être assez fort même si vous perdez beaucoup en qualité dès que vous poussez le son. Si vous baissez trop le son, vous gagnez en absence de saturation mais la qualité reste tout de même moyenne.

[nggallery id= »11″]

 

Logiciel

Au niveau logiciel, le Lumia 625 est proposé avec la GDR 2 de Windows Phone qui amène un certains nombre de nouveautés à Windows Phone 8 sans révolutionner le système. Celui-ci est de manière générale stable et fonctionne sans aucun problème. Windows Phone est certainement l’OS le moins gourmand pour fonctionner correctement et ce Lumia 625 nous le prouve une fois de plus. Certes, le système s’avère moins rapide dans les transitions entre les applications par exemple ou dans le chargement de celles-ci qu’un téléphone disposant d’un quad-core, mais au quotidien, la différence n’est pas énorme et passe uniquement par des temps de chargement et de reprises légèrement plus long, de l’ordre d’1 à 2 secondes supplémentaires.

Comme pour tous les Windows Phone, on retrouve les applications Nokia qui font toute la différence de Nokia sur l’OS de Microsoft avec HERE Drive, Maps et Transit, Nokia Care, Musique, Xpress et Smart Cam par exemple. Petite nouveauté de la GDR 2, Data Sense est également présent et vous permet d’avoir accès aux données sur l’utilisation de la data sur votre téléphone.

Comme vous vous en rendez compte, il n’y a pas grand chose à dire du côté du logiciel si ce n’est que ça fonctionne correctement et que vous retrouvez la même expérience que sur n’importe quel autre Lumia. Evoquons tout de même le cas du clavier. Comme l’écran du Lumia 625 est plus grand que sur les autres téléphones, l’aisance à l’utilisation du clavier pourrait en pâtir. Ce n’est pas vraiment le cas on a toujours autant plaisir à utiliser le clavier de Windows Phone qui est quand même plus agréable que celui d’Android, par exemple.

 

Performances

Au niveau des performances, il n’y a pas grand chose à dire. La plateforme Windows Phone étant très peu gourmande en puissance, la plupart des téléphones fonctionnent correctement sans temps de latence. C’est le cas pour ce Lumia 625, même s’il ne dispose que d’un processeur double-coeur, et avec lequel vous pourrez effectuer toutes les tâches que vous souhaitez sans aucun soucis. Certes, vous mettrez peut-être quelques secondes en plus pour charger des applications ou par passer d’une application à une autre en passant par le multitâche mais rien de rédhibitoire et à moins d’être habitué au Lumia 920/925/1020, vous ne sentirez pas du tout la différence.

Petit point qu’il est intéressant de souligner : le téléphone ne dispose que de 512 Mo de RAM. Vous le savez, cela peut poser des problèmes pour certaines applications tierces sur le Windows Phone Store qui nécessitent 1 Go de RAM. Néanmoins, Microsoft indique que plus de 90 % des applications fonctionnent avec seulement 512 Mo de RAM donc le problème n’est pas très important même s’il est à prendre en compte.

Puisque nous sommes dans les performances, évoquons le cas de la réception des appels et la qualité du son. Aucun problème à noter à ce niveau, on entend bien ses interlocuteurs et le son est suffisamment fort pour entendre convenablement. Notons par ailleurs que le téléphone est 4G, ce qui à ce prix là est une option particulièrement intéressante.

 

Photo et vidéo

Le Lumia 625 dispose d’un capteur photo à l’arrière de 5 mégapixels avec flash. Ce n’est clairement pas le point fort de ce téléphone, surtout chez Nokia où le photophone est représenté par le Lumia 1020 et son capteur PureView de 41 mégapixels. Ici, point de PureView mais simplement un appareil photo basique mais qui fait le job sans faillir. On a donc droit à des clichés raisonnables même s’il ne faudra pas demander des miracles en termes de précisions, de zoom ou de prises de photos en situation de basse luminosité. J’ai pu noter que de nombreuses photos étaient floues, la faute à un focus qui n’est pas forcément des plus efficaces. Rien de grave ici et c’est quelque chose que l’on retrouve sur de nombreux téléphones mais c’est toujours embêtant de devoir prendre 3-4 fois la même photo pour avoir un cliché correct. Voyons un peu ce que ça donne avec quelques photos prises sur Toulouse un jour où il ne faisait clairement pas très beau.

WP_20131009_001

Voici donc une photo de la Garonne avec sur la rive gauche de Toulouse en face de la fameuse place Saint-Pierre. Comme vous pouvez le voir, la photo est globalement grise mais cela est vraiment dû au temps de ce jour-là plutôt qu’à l’appareil photo. La photo est plutôt fidèle mais du fait du nombre de pixels, n’espérez pas trop zoomer dessus ou l’utiliser en trop grand format.

WP_20131009_004

Sur une photo avec plus de couleur, on peut s’apercevoir que celles-ci sont plutôt bien restranscrites et on a un niveau de détail tout à fait acceptables. Un bon point donc pour cet appareil photo.

WP_20131009_005 WP_20131009_007

Passons maintenant à des photos prises d’à peu plus près. On a pas de mode macro sur le Lumia 625 mais le téléphone se débrouille plutôt bien pour afficher les détails.

En conclusion de cette partie, on peut donc dire que malgré un niveau de pixels faible en comparaison de ce que peut faire Nokia et la concurrence, le capteur photo du Lumia 625 se débrouille plutôt bien même s’il est loin d’être parfait. Dans ce niveau de prix et de prestation, c’est exactement ce à quoi on peut s’attendre donc pas de mauvaise surprise à noter.

Notre Verdict

écran
Le Lumia 625 dispose d'un écran LCD avec technologie ClearBlack pour des noirs intenses et une résolution WVGA (800x480). Malgré une taille d'écran de 4,7 pouces, on ne souffre pas tellement de la présence d'un petit nombre de pixels comparés à des hauts de gamme avec des écrans 1080p. En revanche, le téléphone dispose d'angles de vision plutôt faibles et surtout d'une visibilité en plein soleil assez médiocre, ce qui est fortement dommageable.
6
performances
Windows Phone est connue pour sa robustesse et sa capacité à fonctionner sur des processeurs double-cœur sans sourciller. le Lumia 625 en est une nouvelle fois la preuve : le système est fluide, aucun problème à souligner, tout juste prendrez vous quelques secondes de plus pour ouvrir des applications comparé au Lumia 920 et consorts.
8
logiciel
Windows Phone et Nokia réunis, c'est une expérience logicielle enrichie par rapport à la concurrence Windows Phone. Certes comparé à Android ou iOS, on peut se sentir un peu à l'étroit. Reste qu'on a tout ce qu'il faut et sans parler du WIndows Phone Store, peut-être même plus de choses quand vous allumez votre téléphone pour la première fois.
8
design
Très bonne surprise sur ce point là avec un design accrocheur - peut-être que le vert pomme n'est pas fait pour tous, mais le téléphone existe en d'autres teintes. Le téléphone est agréable à prendre en main, la coque semble solide et durable. Que du bon de ce côté-à, Nokia a un réel savoir faire et le Lumia 625 est un très bon héritier à ce niveau.
9
autonomie
Pas de surprise particulière à attendre sur ce point. On est ni dans le très bon ni dans le très mauvais. Une personne utilisatrice raisonnable de son téléphone arrivera à tenir la journée tandis que si vous l'utilisez plus ou moins, vous pourrez atteindre la journée et demi ou au contraire tomber en rade vers 18h.
7
caméra
Terminons ce tour des fonctionnalités avec la caméra qui avec un capteur de 5 mégapixels se débrouille plutôt pas mal même s'il faudra pas trop lui en demander. On est clairement dans une situation d'appareil photo d'appoint que d'appareil voulant remplacer un véritable appareil photo. Il est là, c'est très bien mais si vous voulez prendre de véritables photos, pensez quand même à prendre un autre appareil.
7
10
Meilleure note
Notre avis
07/10
Malgré un prix très raisonnable (entre 200 € et 300 €), le Lumia 625 n'est pas du tout un téléphone low-cost vous offrant une expérience très dégradée. C'est certes un téléphone de compromis mais de compromis raisonnables avec de bons arguments : un prix faible, un téléphone 4G et un grand écran. Si c'est ce que vous cherchez, foncez, vous ne serez absolument déçu. Le reste suivra que ce soit la batterie, l'appareil photo, les performances ...
écran
06
performances
08
logiciel
08
design
09
autonomie
07
caméra
07
  • Compatibilité 4G
  • Déclinaisons colorées
  • Port microSD
Pour
Contre
  • Autonomie moyenne
  • Ecran sensible aux reflets
  • Batterie fixe