Alors que se déroulait une conférence d’analystes financiers de Microsoft cette nuit, Terry Myerson, désormais vice-président exécutif de Microsoft, à clairement évoqué l’idée d’une conversion entre son OS mobile Windows Phone et son OS pour tablettes, le controversé Windows RT. 

05487705-photo-windows-8-logo_dbksab

Alors que tous les systèmes et services de Microsoft penchent vers le design plat et prônent la sacro-sainte Modern UI, cette nouvelle ne surprend guère mais permet de mieux percevoir le futur de ses deux systèmes. En effet, Myerson ne souhaite pas abandonner Windows RT qui fonctionne exclusivement sur des processeurs ARM, ce qui le prive des applications bureau classiques de Windows, mais souhaite en faire une première étape dans la création d’un OS multi-fonctions qui couvre téléphones et tablettes.

Pour ce faire, Microsoft prévoit l’arrivée de plus en plus de téléphones qui seraient plus des mini-tablettes à ses yeux, avec l’idée qu’une large partie de ce matériel fonctionnera avec des puces ARM. Il ne confirme donc pas que Windows RT équipera des phablettes ni même que Windows Phone 8 le fera à sa place. Cette prise de position brouille encore un peu plus les lignes de ce que Microsoft considère comme un système ARM, c’est à dire non plus Windows RT ou Windows Phone, mais bien Windows RT et Windows Phone.

Terry Myerson

Terry Myerson

Myerson creuse encore un peu plus l’hypothèse en souhaitant une interface unique pour tous ses systèmes, de même que des API unifiées (c’est à dire une interface de développement qui permet de produire des applications sur tous les systèmes) et les mêmes applications sans tenir compte du système que l’on utilise. Difficile de ne pas y voir l’émergence d’un nouveau pallier chez Microsoft, qui a déjà effectué une première étape avec Windows Phone 8 qui partage le même coeur logiciel que Windows RT.

Microsoft reste donc dans la continuité de son travail d’unification et souhaite peut-être aller un peu plus vite pour proposer une offre de phablettes et de tablettes plus intéressante pour le consommateur. On rappelle que sur le segment des phablettes, Nokia dévoilera probablement le 22 octobre le Lumia 1520, première phablette (ou téléphone-tablette) à fonctionner sur Windows Phone 8 et qui ouvre la voie à un segment que Windows Phone ignorait jusqu’à présent. Nul doute que ce téléphone permettra de prendre le pouls du marché et de guider ce qui sera le nouveau gros objectif de Microsoft dans l’avenir. Quitte à parier une pièce sur un Windows Phone 9 plus axé tablettes que smartphones en fin d’année prochaine ?