Steve Ballmer se confie dans une interview sur les raisons de son départ de Microsoft.

1077061-steve-ballmer

A quelques pas de la retraite, Steve Ballmer se livre un peu plus sur les raisons de son départ de Microsoft, lors d’une interview accordée à nos confrères du Wall Street Journal. Si l’homme est bien connu pour être un nerveux, il admet qu’il n’a pas su prendre les décisions importantes aussi rapidement que le conseil d’administration l’aurait souhaité.

John Thompson, également au conseil d’administration chez Microsoft, explique de son côté que Steve Ballmer n’a pas été poussé vers la sortie, mais à aller plus vite dans sa prise de décision. Trop de pression pour l’homme de 57 ans ? Pourtant, avant de quitter Microsoft, le PDG a été approuvé par le conseil lors de l’annonce de son plan de réorganisation de la firme de Redmond baptisé « One Microsoft ». Un plan qui doit permettre à l’éditeur d’être plus efficace à terme en regroupant les divisions entre elles, comme la division systèmes d’exploitation.

À destination de son successeur que l’on ne connait pas encore, il indique que « la meilleure façon pour Microsoft d’entrer dans cette nouvelle ère du PC est un nouveau leader qui accélèrera les changements ». Et ajoute : « Peut-être que je suis l’incarnation de l’ancienne ère et que je dois désormais avancer. »

Le prochain PDG devra donc composer avec la nouvelle réorganisation du groupe, mais aussi avancer dans la bonne direction pour promouvoir les services de Microsoft. Des services à haute valeur ajoutée qui permettront à la firme de Redmond de dégager de nouveaux bénéfices ces prochaines années.