Les mises à jour pour les Nokia Lumia s’enchaînent. On en oublierait presque les autres constructeurs qui se sont aussi lancés dans l’aventure Windows Phone. Mais pourquoi ne les voyons-nous pas plus ? Une étude démontre que Nokia possède près de 90% de part de marché sur les appareils Windows Phone 8.

portico

Dans le marché des systèmes d’exploitation utilisés sur nos smartphones, il y a actuellement un oligopole constitué de trois mastodontes : Apple avec iOS, Google avec Android et Microsoft avec Windows Phone. Si l’on s’intéresse uniquement aux produits de basé sur ce système, vous souvenez-vous des dernières annonces produits des fabricants de mobiles ? En dehors de Nokia, il est de plus en plus rare de voir de nouveaux produits sous Windows Phone. Que ce soit Samsung, HTC ou encore Huawei, les produits ne se bousculent pas au portillon.

adduplex windows phone 8 monde

Bonnet blanc et blanc bonnet £?

Ce sentiment est désormais confirmé par une étude de AdDuplex qui affirme ainsi que près de 90 % du marché des smartphones sous Windows Phone 8 est détenu par Nokia et sa gamme Lumia. En France plus particulièrement, Nokia a pris 69,7 % de part de marché sur ses concurrents, que ce soit avec Windows Phone 7 ou 8. Mieux, le Lumia 520 est le smartphone qui se vend le mieux avec 32,7 % de part de marché.

adduplex windows phone france

Après le rachat de la division mobile de Nokia par Microsoft, il est alors convenu de se poser la question suivante : Microsoft continuera-t-il de proposer son OS aux autres fabricants ? Cela reste tout de même improbable. En effet, Microsoft disposera d’une branche dédiée pour la commercialisation de son OS mobile. En outre, la croissance de Windows Phone attirera de nouveaux développeurs qui proposeront alors de plus en plus d’applications. Si l’écosystème mis en place par la firme de Redmond arrive à séduire, d’autres constructeurs suivront, ce qui augmentera alors d’autant plus le chiffre d’affaires de Microsoft. A moins que Microsoft n’ait d’autres plans en réserve pour son « One Microsoft »…