Microsoft devra prochainement chiffrer toutes les données de ses utilisateurs. Cela concernera bien entendu les serveurs de la firme de Redmond mais aussi les communications entre chaque application et son réseau interne.

datacenter-microsoft-chicago

L’affaire Snowden a définitivement eu des répercussions sur les grandes entreprises de l’Internet comme Google, Yahoo! ou encore Microsoft. Pour mémoire, Edward Snowden, ex-employé de la NSA, a libéré des documents top secrets sur les relations entre ces grandes sociétés et la NSA, l’agence de sécurité nationale des États-Unis.

La surveillance massive des communications électroniques des internautes mise au grand jour par ces documents a soulevé de nombreuses questions concernant les liens qui relient ces sociétés de l’Internet et les divers gouvernements autour du globe. En outre, ces mêmes sociétés sont maintenant pointées du doigt puisqu’elles fournissent directement ces informations privées. Dans un objectif de transparence – plus ou moins opaque – Google, Yahoo!, Facebook ou encore Microsoft tentent de rassurer leurs utilisateurs, et donc leurs business, en proposant de nouvelles parades pour sécuriser les communications.

Le chiffrement des données, l’arme ultime contre la surveillance ?

Selon nos confrères du Washington Post, Microsoft imposera le chiffrement de toutes les données au sein de ses services. La solution contre la surveillance passerait donc par un chiffrement global des communications en transit sur les serveurs de la firme de Redmond mais aussi depuis les applications web, mobile ou Desktop.

L’effort de Microsoft rejoint donc celui entrepris par Yahoo!, Facebook et Google. Si cela permet à certains utilisateurs d’être moins regardants sur l’utilisation des services en ligne de Microsoft, une autre source interne anonyme de la NSA explique que les points de collecte des communications ne sont pas uniquement sur les fibres optiques du réseau interne de chaque société. Cela laisse songeur…