Le département de justice américaine vient de donner son accord concernant le rachat des divisions mobile et service de Nokia par Microsoft. Il reste encore à obtenir l’accord de l’Union Européenne qui doit normalement être publié demain.

Nokia chief executive Stephen Elop welcomes Microsoft chief executive Steve Ballmer with a handshake at a Nokia event in London

Le mois dernier, Microsoft et Nokia se sont accordés concernant le rachat de la division mobile et services de la firme finlandaise pour un montant de cinq milliards de dollars. Les actionnaires de Nokia ont tantôt approuvé ce rachat lors d’une réunion extraordinaire.

Avant que la firme de Redmond puisse signer son chèque, elle doit encore passer diverses approbations d’autorité de régulation et de concurrence. Après l’accord de l’autorité indienne, c’est le département de justice américaine qui vient de signer ce weekend le document disponible sur le site de la FTC (Fedaral Trade Commission).

Mais Microsoft doit encore franchir une dernière étape avant l’acquisition de ces deux divisions de Nokia. L’Union européenne doit vérifier à son tour que les règles anticoncurrentielles ne sont pas bafouées par ce rachat. La décision doit normalement tomber dans la journée de demain, à moins que la commission ne décide de prendre dix jours supplémentaires pour étendre sa vérification.

Selon ZDnet, une fois l’accord donné par l’Union, la transaction ne sera effective qu’au premier trimestre de l’année prochaine.