Autrefois leader parmi les constructeurs de téléphones mobiles, aujourd’hui à la traîne à cause de son virage tardif vers les smartphones, l’entreprise finlandaise va mieux… sans sa branche téléphonie, actuellement en cours d’achat par Microsoft. C’est en tout cas ce qu’il ressort de son bilan financier pour l’année 2013 (téléchargeable ici).

nokia-logo-with-hands

Nokia reste rentable. De 2012 à 2013, l’entreprise accuse une baisse de 17 % de ses ventes (à 12,7 milliards d’euros en 2013), mais reste dans le positif grâce à Nokia Solutions and Networks. L’entreprise a classé sa division téléphone mobile dans la catégorie “Opérations interrompues” et là, forcément, ça se gâte. 4,4 milliards d’euros de vente en moins en 2013 par rapport à l’année précédente, soit une baisse de 29 %. La vente des Lumia n’a donc pas endigué les pertes de la branche mobile de Nokia, malgré des résultats en progression. Il est maintenant temps pour la firme de se concentrer sur ses trois branches : NSN (Nokia Solutions and Networks) la division télécom et infrastructures, HERE le service de cartographie, et Advanced Technologies, qui est la branche innovation et propriété intellectuelle de l’entreprise.

Dans l’ensemble, le patron de Nokia semble satisfait du bilan comptable 2013. Il affirme que “le dernier trimestre a été un moment charnière dans l’histoire de Nokia”. Cette nouvelle année sera marquée par l’entérinement de la vente du secteur mobile de Nokia à Microsoft. Le Finlandais est pressé : “alors que le premier trimestre de l’année est une saison peu rentable, nous espérons que l’aboutissement de la vente avec Microsoft améliore significativement la situation financière de Nokia.”, poursuit Risto Siilasmaa. Une opération d’une valeur de 5,4 milliards de dollars.

bilan-financier-Nokia-2013