Microsoft, en marge de l’ouverture du Mobile World Congress, a affiché ses nouvelles ambitions pour le développement de son OS Windows Phone, avec 9 nouveaux partenaires. 

windowsphonestorelogo_131334408436_640x360

Hier, à Barcelone, Microsoft s’est livré à des révélations intéressantes, prenant de vitesse le Mobile World Congress qui débutait ce matin. Les révélations concernent évidemment Windows Phone, qui peine à s’imposer sur un marché très largement dominé par l’Android de Google (environ 80% des OS) et l’iOS d’Apple (environ 15%). Du coup, Windows gratte les restes et équipe 3% des mobiles et dont 80% sont des Nokia. Les 20% restants sont des mobiles Samsung, HTC et Huawei.

Constatant forcément, comme nous, que sans équiper d’autres constructeurs, son OS allait se traîner à vie derrière les autres, la firme de Redmond a bouclé des accords de partenariats avec plusieurs constructeurs mobiles.

Neuf plus exactement, et pas des moindres :

  • Trois marques internationales : Lenovo et ZTE, LG
  • Le plus gros constructeur du monde : Foxconn
  • Des marques sud-asiatiques et indiennes : GioneeLava (Xolo), LongcheerJSRKarbonn.

La firme américaine annonce donc travailler désormais avec sept des dix plus gros fabricants de smartphones dans le monde. Nick Parker, vice-président de la division OEM de Microsoft, s’est gargarisé de ces accords : «Nous sommes heureux d’ajouter ces nouveaux partenaires  pour l’expansion de l’écosystème Windows Phone. Ils seront des acteurs clés de la croissance continue de Windows Phone à travers le monde ».

Mais ce n’est pas tout. Microsoft a également lancé hier le Windows Hardware Partner Portal, plateforme ouverte à tous les fabricants d’appareils mobiles où l’on peut en apprendre plus sur l’OS, mais également commencer son processus d’élaboration. Le portail est également destiné à accélérer la commercialisation des smartphones tout en réduisant les coûts de développement. A noter que Microsoft met ses applications à la disposition des fabricants, parmi lesquelles Office Mobile, Skype, Xbox ou Bing. Nick Parker explique que « Microsoft fait en sorte que ce soit plus facile, plus rapide et plus abordable pour les partenaires de développer un Windows Phone ».