La finalisation de la vente des activités mobiles de Nokia à Microsoft prend un peu de retard. Initialement prévue pour la fin du premier trimestre, elle est maintenant espérée pour la fin avril.

nokia microsoft

Comme vous le savez certainement déjà, le constructeur finlandais a initié un accord avec Microsoft en septembre dernier concernant la vente de ses activités mobiles. Initialement, cette acquisition devait se faire pour le premier trimestre de l’année 2014. Mais compte tenu des procédures nécessaires dans ce type de transaction, l’affaire a pris un peu de retard. En effet, Nokia et Microsoft ont déjà réuni les accords de la Commission Européenne et du ministère américain de la Justice, mai c’est de l’autre côté du globe, en Asie, que se situe le retard puisque les deux firmes attendent encore l’accord de certaines autorités de la concurrence.

Pas paniqués par ce délai, Microsoft et Nokia se sont déclarés confiants quant à la clôture de cette vente, et le Finlandais explique que les autorités asiatiques « sont toujours en train de mener leurs évaluations ». D’ailleurs, la nouvelle date évoquée par les deux géants dans un communiqué de presse se trouve être la fin avril, ce qui laisse un peu plus d’un mois aux autorités réfractaires pour fournir les autorisations.

 

Plus de 5 milliards d’euros en jeu

Pour rappel, cette vente de la division téléphonie mobile de Nokia à la firme de Redmond s’est conclue pour 5,44 milliards d’euros (dont 1,65 milliard en droits d’utilisation des brevets) et a été validée à l’unanimité (ou presque : 99,7 %) par les actionnaires du groupe. Nokia avait été contraint à cette cession après des résultats catastrophiques, ayant enregistré 1,2 milliard d’euros de pertes en 2011, 3,1 milliards en 2012, et 590 millions sur les trois premiers trimestres 2013. L’accord entre les deux sociétés est tout à fait logique et bienvenu puisqu’elles travaillent depuis longtemps main dans la main. En effet, la plupart des mobiles de Nokia sont équipés du système d’exploitation développé par Microsoft : Windows Phone, sur la gamme Lumia. Les prochains smartphones du Finlandais ne dérogeront pas à la règle, comme c’est le cas par exemple du Nokia Lumia 630.