L’ami d’université de Bill Gates, Steve Ballmer, a démissionné en 2013 du poste de PDG de Microsoft. Et quand il est interrogé sur son avenir, l’homme laisse planer le doute.

steve_ballmer_paysage

L’ancien PDG de Microsoft ne sait plus où il en est. S’il est toujours membre du Conseil d’Administration, l’homme de 58 ans s’est toutefois détaché de nombreuses responsabilités, et admet se plaire à avoir du temps libre. Après avoir été 14 ans à la tête de l’entreprise (de 2000 à 2014) et après son entrée en 1980 , il a cédé sa place à Satya Nadella.

Dans une interview accordée au Wall Street Journal, Steve Ballmer ne s’est pas montré particulièrement motivé pour la reconduite de son mandat au conseil d’administration. L’homme a expliqué : « cela dépendra de comment je vois ma vie en dehors (de l’entreprise) ». Un vrai choix à faire, pour celui qui est pourtant second actionnaire de l’entreprise avec 4% du capital. Il semble vouloir marquer une certaine distance avec Microsoft, un peu comme Bill Gates l’avait fait en démissionnant  du poste de Président du Conseil d’Administration.

Alors, démotivation ? Pas forcément, mais une page se tourne chez Microsoft. Après quelques années difficiles, notamment sur le marché des smartphones, l’entreprise semble reprendre du poil de la bête et affiche de nouvelles ambitions. Et ceci passe peut-être par de nouvelles têtes. Si Ballmer venait à quitter le CA, il pourrait de toute façon conserver son investissement. A ce propos, il déclarait : « Je me préoccupe beaucoup de mon enfant et de mon investissement, et par conséquent de l’investissement des autres propriétaires de l’entreprise ».