L’opération s’est déroulée en toute discrétion. Selon le site TechCrunch, Microsoft a signé en novembre dernier un deal avec l’entreprise Osterhout Design Group pour acquérir entre 100 à 150 millions de dollars de brevets portant sur des lunettes à réalité augmentée. Les Microsoft Glass progressent à grands pas.

ODG-X6-glass

Maintes fois rapportées, les tentatives de Microsoft de s’investir sur le champ de la réalité augmentée ne laissaient pas de traces visibles dans le paysage médiatique. On en apprend un peu plus au travers des différents brevets déposés par le géant de l’électronique. Toutefois, si l’on en croit TechCrunch, Microsoft a franchi une étape importante en investissant un grand coup dans la technologie d’une entreprise tierce.

Osterhout Design Group (ODG) est une entreprise spécialisée dans la réalité augmentée. Elle conçoit des lunettes connectées, destinées principalement à des professionnels ou aux forces armées. Cette firme, qui se définit comme un grand pool d’experts et d’ingénieurs rassemblés pour créer les technologies de demain, était dans le collimateur d’achat de Microsoft. L’acquisition a bien eu lieu mais ne concerne finalement que la propriété intellectuelle d’ODG. Au total, 81 brevets auraient été transférés du portefeuille d’ODG vers Microsoft pour un montant compris entre 100 et 150 millions de dollars. Ces brevets (comme celui-là, lui et lui) font expressément référence à un dispositif de lunettes AR projetant des informations dans les verres, fondant ainsi les données numériques dans le décor. L’accord aurait été conclu en novembre dernier et les brevets auraient changé de propriétaire en janvier. L’information du rachat de brevet n’a pas été confirmée pour le moment par Microsoft.

Si il s’agit du bon calendrier, le mouvement de Microsoft a donc eu lieu bien avant l’achat d’Oculus Rift par Facebook. Toutefois, dans cette grande course à la réalité augmentée et aux lunettes connectées, seul Google a réussi à présenter un modèle fonctionnel, actuellement entre les mains des développeurs.