Petit rappel des faits. Il y a exactement deux mois, Microsoft publiait sur l’un de ses blogs que la société américaine attaquait Samsung pour un retard de paiement lié à des brevets. Cet accord, datant de 2011, permettait à Samsung d’utiliser des brevets de Microsoft sur ses téléphones Android en échange d’une contrepartie financière. Or,

Lire la suite sur FrAndroid