Il y a un an, Microsoft sortait une nouvelle version de OneNote pour Mac et passait sur un modèle économique freemium. La société annonce aujourd’hui que le produit sera désormais complètement gratuit quelles que soient les plateformes.

OneNote Ipad avec stylet

Cela aura été une grosse année pour l’équipe en charge de OneNote. Après 10 ans dans l’ombre de la suite Office, l’équipe a finalement obtenu l’indépendance lors de la grande réorganisation de Microsoft, ce qui lui a permis d’avoir une plus grande agilité dans le processus de développement. Ainsi, le logiciel a eu le droit à de nombreuses mises à jour sur toutes les plateformes, apportant souvent des fonctions jusqu’à présent exclusives à Windows comme la prise en charge de l’écriture manuscrite au stylet ou la recherche par reconnaissance de caractères dans les photos. OneNote a même une version spécifique à Android Wear et un bouton dédié sur le stylet de la Surface Pro 3.

Après ces nombreux changements, la société annonce avoir réussi à doubler son nombre d’utilisateurs actifs en un an et compte réitérer ce résultat en 2015. Malheureusement, elle ne communique pas sur le nombre exact d’utilisateurs actifs, il est donc impossible de savoir si ce doublement relatif est important ou non dans l’absolu. Le passage d’un modèle économique de type freemium à une gratuité complète devrait aider l’équipe à d’atteindre son objectif. 2015 est aussi l’année de Windows 10 et l’équipe OneNote travaille sur la nouvelle version universelle de l’application. Il faut dire que la version Windows Phone est plutôt simpliste et en retard comparée aux versions iOS et Android. Mais après avoir fini d’équilibrer toutes les versions de OneNote, Eran Megiddo, le responsable de l’équipe, souhaite améliorer le service en le rendant plus intelligent. Il imagine ainsi un OneNote qui serait capable d’ouvrir la bonne section et la bonne page au bon moment (ouvrir le cours de Chimie lorsqu’on rentre en cours de chimie par exemple). Il aimerait également améliorer les fonctions de rappels de OneNote et on imagine qu’une intégration avec Cortana serait ici la bienvenue.

onenote_pillars

Le but, à terme, est surtout de rendre OneNote plus rapide et léger à utiliser, car il doit maintenant concurrencer des solutions comme Evernote, pensé dès le début avec le mobile en tête, là où OneNote avait été conçu pour l’univers de l’ordinateur. Il doit également concurrencer les habitudes de l’utilisateur, l’équipe souhaitant en effet que OneNote soit plus rapide et simple à utiliser qu’un papier et un stylo ou que l’utilisateur n’ait définitivement plus à s’envoyer des SMS ou des e-mails pour créer des rappels.