Microsoft Research a profité d’un salon dédié au mobile pour faire la démonstration de ses avancées dans le domaine de la réalité virtuelle sans toutefois annoncer un produit commercialisable.

Irides Microsoft HMD VR

Si Microsoft a fait sensation en janvier dernier en annonçant une paire de lunettes à réalité augmentée, la société garde à l’esprit le marché de la réalité virtuelle grâce à Microsoft Research, sa division dédiée à la recherche en informatique.

Microsoft Research a fait la démonstration au MobiSys 2015 du projet Irides qui a pour but d’améliorer ce qui se fait sur le marché de la réalité virtuelle en tirant parti d’autres projets de recherche de Microsoft, et notamment de Outatime.

Pour être performant, un système de réalité virtuelle doit avoir le moins de latence possible tout en proposant une bonne qualité visuelle et le masque doit être assez léger et portable pour ne pas déranger l’utilisateur. Outatime est justement un projet de recherche de Microsoft qui permet de réduire drastiquement le temps de latence d’un système en faisant des prédictions sur les prochaines actions de l’utilisateur. Il était à la base pensé pour faciliter le streaming depuis le cloud de jeux vidéo auquel Microsoft s’intéresse de près.

L’équipe de recherche n’a pas obtenu de bons résultats en n’utilisant que cette technologie, car elle nécessite beaucoup de bande passante. Elle a donc développé deux moyens pour réduire cette demande. D’abord, le système transmet des images 2D entrelacées qui sont ensuite décodées pour donner le rendu stéréoscopique ; cependant, ce procédé induit des artefacts, mais Microsoft annonce, sans donner plus de détails, avoir développé un système pour les éliminer. La seconde technique consiste en un rendu « fovéal » de l’image, c’est-à-dire avec beaucoup de détails à l’endroit où l’utilisateur regarde, et moins de détails en périphérie de sa vision. Avec ces deux techniques, Microsoft Research annonce avoir réduit jusqu’à 40 % la demande en bande passante du système.

Les projets de Microsoft Research ne finissent pas toujours par devenir des produits commerciaux, mais depuis la nomination de Satya Nadella à la tête de Microsoft, la société semble plus encline à prendre ce genre de risques. Sur le marché du jeu vidéo, Sony avec le Project Morpheus, Valve avec le HTC Vive et Facebook avec l’Oculus Rift ont fait le pari du succès de la réalité virtuelle et sortiront leurs premières générations d’appareil en 2016. Si Microsoft souhaite se lancer sur le marché sans être en retard, il devra annoncer ses ambitions dès cette année à l’un des deux grands salons du jeu vidéo, l’E3 le mois prochain ou la Gamescom en août.