Si Microsoft veut faire de Windows 10 un succès, il doit réussir là où le prédécesseur a échoué et vendre son nouveau système aux entreprises. Un premier sondage nous permet d’en savoir plus sur les intentions des entreprises américaines.

salle-informatique

Windows 10 sortira dans un mois et si Microsoft a tout fait pour convaincre les particuliers de basculer vers la nouvelle version du système, notamment grâce à une mise à jour proposée gratuitement pendant un an, les entreprises, elles, devront payer pour la mise à jour. De quoi craindre un basculement plus lent pour ces dernières.

Un sondage réalisé par Spiceworks pour eWeek laisse cependant penser que ce ne sera pas le cas. D’après ce sondage, 96% du personnel des services informatiques des entreprises serait intéressé par Windows 10 et 60% de ces services seraient déjà en train de tester le nouveau système.

Plus impressionnants encore, 73% des entreprises seraient prêts à entamer la mise à jour dans les deux premières années de commercialisation de Windows 10.

La plupart des entreprises ont basculé au cours des dernières années depuis des ordinateurs sous Windows XP vers des nouvelles machines plus modernes sous Windows 7 ou Windows 8. La mise à jour vers Windows 10 devrait être simplifiée puisque le nouveau système demande peu ou prou les mêmes spécifications techniques que ses deux prédécesseurs.

Avant de prendre leur décision, les entreprises doivent s’assurer que les logiciels qu’elles utilisent fonctionnent toujours convenablement sur la nouvelle version du système.