Il y a deux semaines seulement, Microsoft ouvrait les précommandes du kit de développement Hololens aux États-Unis. Parmi les premiers inscrits, une petite start-up parisienne sort du lot par sa proposition d’une application à la fois pratique et utile.

Opuscope 1

L’accessibilité de la culture est une problématique complexe et récurrente des nouvelles technologies. Opuscope est un nouvel acteur qui tente d’y répondre avec les nouveaux moyens que sont la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

L’idée est assez simple, mais très pertinente. Opuscope propose de rendre une visite de musée ou de monument plus dynamique en affichant des informations contextuelles à l’œuvre grâce à une vue augmentée. Imaginez-vous pouvoir visiter un musée et avoir dynamiquement des informations sur l’œuvre, mais aussi sur son auteur et pouvoir en apprendre plus sur des points précis. La réalité augmentée permet d’ajouter une couche d’interaction sans isoler l’utilisateur.

C’est ici qu’interviennent les lunettes Hololens de Microsoft, pour le moment seul sur ce marché (mais pas pour longtemps). On imagine les musées pouvoir investir dans quelques casques, en remplacement des audioguides, et absorber leur coût trop élevé aujourd’hui pour un particulier.

Cet ajout va sans doute permettre de redonner envie à une population plus jeune de visiter nos musées et monuments dont notre pays est riche.

Virtuel opuscope

Bon, le pays a certes beaucoup de musées et de monuments, mais le joyau de notre culture reste à Paris et tout le monde ne peut pas vivre. Opuscope veut aussi répondre à ce problème grâce à la réalité virtuelle.

Cette solution s’adresse aussi bien au milieu éducatif qu’aux particuliers. Enfilez un casque de réalité virtuelle avec l’application Opustore installée sur la machine et vous pourrez visiter virtuellement l’un des musées pris en charge. L’application permettra aussi de gérer un profil et intégrera un moteur de suggestions de musées immersifs en fonction des préférences de l’utilisateur, à la manière d’un Netflix pour les séries TV.

Opustore tirera parti de la plateforme universelle de Microsoft et prendra donc en charge la réalité virtuelle sur Windows 10 et la réalité augmentée sur Hololens dans les musées. Une manière de réduire les coûts de développements qui a séduit la start-up. L’application sera également disponible sur Android et iOS à terme.

L’éducation nationale pourrait rapidement être intéressée par ce genre de projets pour la visite de monuments depuis des écoles. L’investissement serait bien inférieur à celui d’un voyage scolaire, sans compter les problématiques d’autorisation parentale ou d’assurance. De plus, Opuscope travaille déjà à son internationalisation.

Une jeune startup

Opuscope est encore toute jeune. L’entreprise a été créée le 8 février, mais le projet intéresse déjà plusieurs institutions. Plusieurs musées et une université parisienne se seraient déjà rapprochés de la start-up.

WhiteSmoke-opuscope

L’équipe compte déjà 6 membres. Parmi les cofondateurs, on retrouve Thomas Nigro, que l’on connait déjà pour son travail avec VideoLan sur l’application VLC pour le Windows Store. L’autre cofondateur, Soraya Jaber vient du monde de la culture puisqu’elle a étudié l’histoire de l’art à Panthéon Sorbonne et a travaillé pour le musée des Arts Décoratifs de Paris.

Opuscope espère permettre des visites de musée avec de la réalité augmentée à la fin de l’année. L’Opustore devrait, lui, être disponible dès la rentrée 2016 dans certains établissements.

Lien Youtube
Chaine Youtube FraWin