Le fabricant Xiaomi, qui prend de plus en plus d’ampleur après avoir conquis la Chine, proposera en partenariat avec Microsoft une version de Windows 10 que les utilisateurs de Xiaomi Mi4 pourront installer sur leur téléphone, pourtant sous Android.

Xiaomi Mi4 W10 2

 

Cette annonce pourrait être l’annonce la plus importante de cette matinée pour le système mobile de Microsoft. La société travaille sur une version facilement installable de Windows 10 en lieu et place d’Android sur les Xiaomi Mi 4. Cette version sera disponible dans les mois à venir, dans le cadre du programme Windows Insider et ne sera proposée qu’à certains utilisateurs du Mi 4. Cette annonce signe également le premier partenariat entre Xiaomi et Microsoft. On imagine aisément que selon les retours des utilisateurs, cela pourrait pousser le fabricant à lancer des smartphones sous Windows 10.

TechCrunch affirme que Microsoft préparerait des versions supplémentaires de cette ROM pour d’autres téléphones. Le lancement de ce programme se ferait d’abord en Chine, car le public chinois est plus enclin à personnaliser son téléphone et est moins habitué à utiliser les services de Google.

Même si Microsoft en avait la volonté, Windows 10 ne pourrait ne pas être disponible sur tous les téléphones Android. Beaucoup de ces téléphones ont un bootloader verrouillé, empêchant justement des tiers de venir remplacer le logiciel préinstallé par le fabricant dans le téléphone. Ce bootloader est parfois déverrouillable à la demande de l’utilisateur, mais souvent au prix de la garantie du téléphone. Pas sûr donc que les utilisateurs soient prêts à sacrifier leur garantie pour tester Windows 10.

Se diversifier sans lancer de nouveaux appareils

Puisque son système d’exploitation est gratuit sur les écrans de moins de 9 pouces, que ce soit pour les utilisateurs ou les fabricants, Microsoft n’a de toute façon rien à perdre à développer une version installable de Windows sur les appareils concurrents. Il a même tout à y gagner, cette démarche offrant une possibilité de test aux mobinautes sans investissement dans un nouveau smartphone. Autre problème de Windows Phone, le manque de diversité des modèles de smartphones disponibles, notamment dans le haut de gamme. Or Android ne manque pas de diversité en la matière, et pouvoir transformer des HTC One, Samsung Galaxy ou Sony Xperia Z en Windows Phone serait une magnifique opportunité pour Microsoft. Il est en revanche certain que cela mènerait à une politique de verrouillage de la part de Google qui risquerait de voir d’un mauvais œil cette pratique.

Il sera également intéressant de suivre ce qu’une communauté comme XDA, sera capable de faire à partir de cette ROM installable. Les possesseurs du mythique HTC HD2 sur lequel il était devenu possible d’installer toute sorte de systèmes d’exploitation sauront de quoi je parle.