Les utilisateurs de Windows Phone souffrent d’un manque par rapport aux deux autres grandes plateformes mobiles, l’accès à Youtube pour Windows Phone est difficile et ne passe pas par une application officielle mais par des applications tierces qui ne sont pas toujours au mieux et qui pire ne marchent pas toujours comme cela a été le cas durant le mois de décembre.

Youtube pour Windows Phone

Microsoft a tenu à réagir en se fendant d’un article sur un blog officiel de Microsoft dans lequel il accuse plus ou moins directement Google de concurrence déloyale  vis-à-vis de Windows Phone. 

L’article indique que « Google a empêché les nouveaux Windows Phone de fonctionner correctement avec YouTube. Google a permis à sa propre plateforme Android d’accéder à YouTube de sorte que ses utilisateurs puissent rechercher des vidéos par catégorie, accéder à leurs favoris, voir les notes et avis, etc, via l’interface native offerte par le système d’exploitation. Google a permis la même chose aux iPhone, Apple ne possédant pas de moteur de recherche concurrent de Google.

Malheureusement, Google a refusé aux Windows Phone de Microsoft l’accès aux metadata YouTube comme peuvent le faire Android et iOS. Par conséquent, l’app YouTube développée par Microsoft pour Windows Phone n’est ni plus ni moins qu’un navigateur affichant la version mobile du site de YouTube, sans les fonctionnalités enrichies offertes par les smartphones concurrents. Microsoft est prêt à publier une app YouTube de grande qualité pour Windows Phone. Nous avons juste besoin de l’autorisation d’accéder à YouTube de la même manière que le font les autres téléphones, une autorisation que Google refuse de donner. »

youtube pour windows phone

Voilà donc plus de 2 ans que Microsoft tente d’offrir Youtube de la meilleure manière possible aux utilisateurs de Windows Phone mais le constructeur se heurte à Google qui bloque cette possibilité.

Microsoft va plus loin en indiquant que « [pourrait] penser que du fait d’être sous les projecteurs des régulateurs sur les deux continents, Google ferait de son mieux pour assurer être de confiance et ne pas abuser encore plus de sa position sur le marché. Cependant, comme nous entrons dans l’année 2013, il n’en est rien. »

Les autorités de régulation de la concurrence en Europe et aux Etats-Unis sont en effet en train d’observer les attitudes passées et présentes de Google afin de savoir si l’entreprise profite de sa position dominante pour créer une concurrence déloyale. Gageons que cette déclaration de Microsoft ne va pas arranger la situation de Google dans ces histoires et qu’elle pourrait même faire avancer les processus juridique à l’encontre du moteur de recherche.

Source