Selon Bloomberg, le président d’HTC EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), Florian Seiche serait en partance pour un constructeur concurrent, Nokia. Si des mouvements de ce genre peuvent paraître saugrenue en apparence, il faut savoir que cela arrive très régulièrement. Les personnes travaillant dans le milieu des nouvelles technologies et particulièrement du marché mobile passent souvent d’un constructeur à un autre ou d’un constructeur vers un opérateur ou inversement.

président d'HTC EMEA

Ce qui est original ici c’est que sur Windows Phone, même si plusieurs constructeurs proposent des terminaux, la compétition oppose principalement HTC et Nokia. Les autres constructeurs ne sont pas à la même hauteur que ces deux là en ne proposant pas une gamme de smartphone si large ni des ambitions aussi importante.

Si Nokia s’est rapidement fait une place sur Windows Phone en devenant le principal constructeur de la plateforme, il est arrivé bien après les autres. Cette arrivée avait d’ailleurs fait une petite vague auprès des autres constructeurs même si officiellement cela ne changeait rien. D’ailleurs, Florian Seiche avait lui même indiqué que l’engagement d’HTC sur Windows Phone ne serait pas différent avec l’arrivée de Nokia. Et à l’époque HTC réalisait 80 % des ventes de Windows Phone. Sauf que maintenant la proportion s’est inversée et 75 % des ventes sont réalisées par Nokia.

Bon après, il faut prendre en compte le fait qu’HTC est surtout très présent sur Android et devrait plutôt bien réussir son année 2013 grâce à son HTC One donc se dire que Florian Seiche part d’HTC parce qu’il pense qu’il y a plus de perspectives chez Nokia, ce serait aller un petit peu vite.

Source