Ce que la présentation du Nokia Lumia 925 prouve de la stratégie de Nokia, c’est que le constructeur ne compte pas se reposer sur ses lauriers et bien au contraire être toujours à l’offensive pour proposer de nouveaux produits. Depuis le début de l’année, on a ainsi eu pas moins de 3 nouveaux téléphones annoncés : Lumia 520, 720 et 925 sans compter les déclinaisons locales (928, 521, …).

14.05-930x620-Nokia-Lumia-925-Smartphone_scalewidth_460

Ce que ça prouve aussi, c’est que Nokia n’a pas le même réflexe de renouvellement que les autres acteurs du marché des smartphones, haut de gamme ou non. Là où Apple et Samsung ont des cycles de développement d’une année, Nokia est plus sur une tendance bi-annuelle. Ainsi, après le 820 et 920 annoncé à la rentrée dernière, elle a présenté le 720 et le 925 6 mois plus tard. 

Bien sûr, on pourrait toujours objecter que Samsung a un rythme bi-annuel si on prend en compte un autre haut de gamme plus spécifique, le Galaxy Note. Reste que Samsung a continué de soutenir le Galaxy S3 bien après l’annonce du Galaxy Note 2 réalisé à l’IFA à la fin août 2012. Le Galaxy S3 a même eu droit à des campagnes de pub jusqu’à très tard avant la présentation du Galaxy S4.

Pour Nokia, c’est différent. Au bout de 6 mois, le Nokia Lumia 920 accusait un retard par rapport aux autres hauts de gamme annoncés depuis sa sortie. Ainsi, bien qu’il soit innovant à bien des égards (capteur PureView, technologie Qi, NFC, …), au bout de 6 mois, les ventes étaient largement retombées et les opérateurs commencent à le mettre bien moins en avant. Sortir une nouvelle itération de ce Lumia avec un nouveau design permet de relancer l’intérêt des consommateurs, aider au référencement chez les partenaires et ainsi générer des ventes.

Nokia ne le dit pas clairement mais il semble clair que le Lumia 920 va maintenant petit à petit tirer sa révérence après une période où il sera proposé à prix plus que cassé pour écouler les stocks. Cela permettra ainsi au Lumia 925 d’avoir toute la place qu’il lui faut chez les opérateurs pour être mis en avant, jouant sur la finesse accrue, le poids allégé et le meilleur capteur par rapport au 920.

On imagine d’ailleurs que ce Lumia 925 ne durera pas plus longtemps que le Lumia 920 et qu’un nouveau téléphone sera présenté dans environ 6 mois, pourquoi pas à l’occasion de Windows Phone 8.1 et offrant pourquoi pas un processeur quadruple-coeur et une résolution 1080p.

Si cette stratégie est crispante pour les utilisateurs qui ont l’impression qu’au bout de 6 mois leur téléphone est en fin de vie, c’est une stratégie très intéressante pour Nokia. Cela permet de faire parler d’elle, de susciter de vente et de maintenir un rythme d’innovation soutenu et rapide pour ne pas se laisser distancer par la concurrence. Cela est d’autant plus vrai que Nokia doit compter sur Windows Phone et que celui-ci reste un peu en retard sur ce qu’il est possible de faire en terme de smartphones. Ainsi, on ne peut pour le moment pas sur Windows Phone avoir des écrans 1080p et les processeurs S4 Pro, S600 et S800 (hauts de gamme de Qualcomm) ne sont pas officiellement supportés même s’il ne faudrait pas grand chose.

Reste qu’à renouveller un téléphone tous les 6 mois, il faut toujours trouver quelque chose à améliorer ou à ajouter. Et comme on le voit avec les déclinaisons S des iPhone et le S4 qui n’est pas très différent du S3, il n’est pas toujours facile de trouver quelque chose à ajouter. Si le Lumia 920 n’était pas gros ni lourd, le Lumia 925 n’aurait ainsi pas grand chose à apporter si ce n’est un appareil photo un peu meilleur ce qui est un peu léger. On pourrait également évoquer les problèmatiques d’obsolescence programmé mais je ne pense pas que Nokia ait recourt à ce genre de pratique, après tout, c’est bien elle qui proposait des téléphones increvables avecle mythique 3310 et d’autres.

Ce qu’on évoque pour le 925 est aussi vrai pour les autres éléments de la gamme comme le 720 ou le 520-620. Seulement, comme ce ne sont pas des téléphones haut-de-gamme, le problème est moins présent.