Microsoft a annoncé lors de sa conférence Connect une nouvelle version de l’éditeur Visual Studio Code et, de façon plus surprenante que le projet serait maintenant en Open Source.

Visual Studio Code Open Source

Visual Studio Code est un produit récent de la gamme Visual Studio puisqu’il a été lancé pour la première fois il y a quelques mois à la conférence Build. Sa particularité est d’être en réalité un éditeur de texte enrichi, plutôt qu’une suite lourde d’outils pour le développement, et d’être disponible sur Windows, mais également OS X et Linux.

Les développeurs connaîtront probablement déjà des concurrents comme Sublime text ou Atom, dont Visual Studio Code reprend le fonctionnement et l’ergonomie. Les premiers retours des développeurs sont plutôt positifs sur la solution de Microsoft et l’éditeur a décidé d’augmenter son investissement dans la plateforme.

Pour cela, l’éditeur a tout d’abord annoncé le passage de Visual Studio en Open Source en publiant, en direct, le code source du logiciel sur GitHub sous licence MIT. La division en charge de Visual Studio est de plus en plus prompte à passer des projets en open source, on l’a notamment vue commencer à publier le code de l’environnement .Net au cours de l’année 2014. Cette ouverture permet à des contributeurs de venir améliorer les projets libres de Microsoft, mais également à d’autres développeurs ou éditeurs d’intégrer les technologies Microsoft dans leurs produits.

Une version bêta et un marché d’extension

Microsoft a présenté Visual Studio Code Beta, une nouvelle version de l’éditeur qui propose notamment la possibilité d’enrichir les fonctionnalités grâce à une bibliothèque d’extension similaire à ce que l’on retrouve avec un navigateur.

visual studio code 0_10_0_marketplace

Cette mise à jour contient également de nombreuses améliorations comme une meilleure coloration syntaxique ou l’arrivée d’outil de débug pour Node.js.

Visual Studio code hero image

Visual Studio Code bêta est disponible dès maintenant à l’adresse suivante sur Windows, OS X et Linux.