C’est l’annonce qui aurait dû être une surprise pour les développeurs, mais qui avait fuité avant la conférence. L’interpréteur Bash arrive sur Windows grâce à un accord avec Canonical, l’éditeur d’Ubuntu.

Bash Build 2016 Windows

Microsoft a officiellement annoncé l’arrivée de Bash sur Windows lors de la conférence d’ouverture de Build 2016. Pour réussir son intégration, Microsoft s’est alliée avec Canonical, l’éditeur d’Ubuntu, la distribution GNU/Linux la plus populaire. Sur le plan technique, Microsoft a créé le Windows Subsystem for Linux, un sous système directement intégré à Windows et capable de lancer des logiciels prévu pour Ubuntu. Ce sous-système exécute une image Ubuntu 14.04.4 LTS en User Mode Linux.

Ce travail reprend le projet abandonné Astoria qui prévoyait justement l’intégration d’un sous-système Linux (dans ce cas Android) sur Windows 10 Mobile.

Windows Bash Build 2016

L’arrivée de Bash va permettre aux développeurs de bénéficier de la masse d’outils en ligne de commande disponible comme Ruby, Git ou Python. L’absence d’une invite commande utilisant la syntaxe de Bash et l’absence de ces outils étaient l’un des freins récurrents à l’installation de Windows chez les développeurs.

Bash Insider Preview

Microsoft prévient les utilisateurs que l’intégration de Bash en est à ses débuts. D’abord, il s’agit d’une bêta et les utilisateurs rencontreront des bugs. Certains scripts Bash pourraient ne pas fonctionner. Comme le sous-système Linux reste indépendant de Windows, il ne sera pas possible de lancer des programmes Windows depuis Bash. De la même manière, il ne sera pas possible de lancer des programmes Linux depuis PowerShell.

L’invite de commande Bash sera disponible dans les prochaines builds de Windows Insider Preview.