Forbes a révélé la semaine dernière qu’Intel se retirerait du marché mobile. Le très sérieux Anandtech a ensuite pu obtenir une confirmation de la part d’Intel. Cette nouvelle aura-t-elle des répercussions sur les produits de Microsoft, historiquement liés avec ceux du fondeur ?

Intel-Haswell

Intel n’est pas au meilleur de sa forme en ce moment. Le fondeur a présenté il y a quelques jours les résultats de son premier trimestre fiscal, et si le chiffre d’affaires et les bénéfices sont en légère hausse, le géant a annoncé une restructuration de l’entreprise avec 12 000 licenciements d’ici mi-2017.

On apprend cette semaine la première conséquence de cette restructuration, Intel jette l’éponge et ne proposera plus de  pour les smartphones et les petites tablettes. On parle ici de la gamme Atom X3 qui représente l’entrée de gamme dans le catalogue du fondeur. Concrètement, Intel a annoncé la fin des familles Broxton et SoFIA qui intégraient un modem 4G LTE, chose essentielle sur le marché des smartphones.

Intel Atom portefolio

L’avenir du reste de la famille Atom n’est pas clair. Les Intel Atom X5 et X7 que l’on trouve actuellement sur le marché, dans la Surface 3 de Microsoft par exemple, sont basés sur l’architecture Cherry Trail. En 2016, cette architecture devrait laisser sa place à Willow Trail, mais on ne sait pas pour le moment si cette gamme sera également annulée au profit d’Apollo Lake. Les processeurs cherry trail sont massivement utilisés sur le marché des tablettes hybrides qui est en pleine croissance, on pense donc qu’Intel ne devrait pas abandonner ce marché.

Il y a quelques semaines lors de l’IDF, Intel annonçait une nouvelle famille de processeurs sous le nom Apollo Lake. Ces processeurs devraient bien voir le jour avant la fin de l’année sous les marques Intel Pentium et Intel Celeron.

Un impact sur le développement du Surface Phone ?

Dans la communauté Windows Phone, beaucoup ont réagi à l’annonce d’Intel en pensant au Surface Phone en cours de développement chez Microsoft. En effet, pour beaucoup, le Surface Phone serait un téléphone conçu par Microsoft avec un processeur Intel de sorte qu’il soit compatible en mode Continuum avec la large bibliothèque de logiciels win32, sans utilisation d’un service cloud.

En effet, Intel est bien un partenaire du projet Surface Phone de Microsoft, mais il n’est pas clair si c’était toujours le cas depuis ce changement de stratégie du fondeur. Dans tous les cas, le Surface Phone ne pourra pas intégrer de processeur Intel Atom. Les récentes déclarations de Microsoft montrent que l’entreprise était bien sûr déjà au courant, Terry Myerson annonçait la semaine dernière que Microsoft proposerait des appareils sous Windows 10 Mobile avec processeurs ARM.

Le Surface Phone n’est pas prévu avant avril 2017 et, si l’on est sûr que la firme travaille bien dessus actuellement, Microsoft pourrait très bien annuler le projet à tout moment, comme ce fut le cas avec la Surface Mini.