Une présentation du casque Hololens par Bruce Harris, Technical Evangelist chez Microsoft, nous permet d’en apprendre plus sur les caractéristiques du prototype actuel, alors que le kit de développement sera bientôt disponible.

Hololens Development Edition

Dans cette vidéo, filmée par Niv Calderon à Tel Aviv, Bruce Harris parle surtout du casque en lui-même et de l’expérience de réalité augmentée. L’homme explique dès le début qu’il n’est pas un programmeur et qu’il ne parlera donc pas de la programmation d’applications en 3D.

 

C’est une machine complète et autonome

Premier élément abordé dans cette présentation, Bruce Harris tient à rappeler que contrairement aux Google Glass ou à l’Oculus Rift, le casque Microsoft Hololens est une machine complète et autonome. Cela veut dire que les lunettes intègrent le dispositif d’affichage et les caméras de type Kinect permettant de se repérer dans l’espace, mais surtout qu’elles intègrent également un processeur et une puce graphique. On n’aura donc pas besoin de câble, d’ordinateur, ni de smartphone pour utiliser les lunettes Hololens. L’appareil intègre quand même le Wi-Fi et le Bluetooth pour se connecter à Internet à des périphériques.

Ce point était déjà connu depuis l’annonce du produit en janvier 2015, mais c’est important à garder en tête lorsque l’homme enchaîne ensuite sur la batterie et l’autonomie d’Hololens.

Hololens utilisation pro

L’homme explique qu’à l’heure actuelle, Hololens est capable de tenir autant qu’un ordinateur portable classique, soit entre 2h30 et 5h30 selon l’utilisation de la machine. Ce chiffre serait décevant si Hololens était prévu pour être utilisée toute la journée, comme une montre ou un smartphone, mais ce n’est pas le cas. Pour le moment Hololens est surtout présenté comme un outil de travail que l’on va utiliser occasionnellement, notamment pour du design ou de l’architecture.

Pour cet usage, Hololens semble d’ores et déjà proposer une autonomie suffisante. Là où la machine pourrait se montrer décevante, c’est sur les angles de vision de la réalité augmentée.

 

Un champ de vision décevant

Lors des différentes présentations d’Hololens au cours de l’année 2015, Microsoft a toujours présenté son casque avec une caméra qui bénéficiait d’un champ de vision complet. Pourtant cette vision ne représente pas la réalité, les retours des journalistes ayant pu tester l’appareil étaient déjà formels sur ce sujet.

De la bouche de Bruce Harris, Microsoft admet effectivement que le champ de vision est comparable à un écran d’une diagonale de 15 pouces placés à 60 cm du regard. Ce qui est intéressant c’est qu’il revient sur les choix technologiques de la firme derrière ce champ de vision restreint.

Hololens interieur

Il explique qu’avec les technologies actuelles, augmenter le champ de vision complique la fabrication de l’appareil ce qui ferait gonfler, de fait, son prix. Actuellement, le kit de développement est facturé à 3000 dollars, Bruce Harris estime que le prix pourrait monter jusqu’à 15 000 dollars très rapidement.

Le deuxième point que Microsoft a dû prendre en compte est l’autonomie de la machine dont on parlait en début d’article. Si le champ de vision est augmenté, Bruce Harris explique que la consommation de l’appareil va également augmenter. Il parle d’une autonomie qui pourrait chuter jusqu’à une trentaine de minutes.

 

Des problèmes surmontables

Ce qui est rassurant, c’est que ces deux problèmes, en particulier le premier, semblent surmontables. On imagine que Microsoft pourrait, dans les années à venir, faire baisser le prix d’un appareil à grand champ de vision avec une production en masse.

Dans le reste de la vidéo, il rappelle que les applications universelles Windows 10 sont compatibles avec Hololens et s’afficheront comme des fenêtres flottantes en 2D. L’appareil est actuellement fabriqué en Asie, même si la conception est faite aux États-Unis.

Enfin, il parle d’un cas d’usage présent lors démo sur scène du produit. Il sera possible de partager une application Hololens entre plusieurs personnes portant le casque. Cette connexion sera même possible par Internet et il sera donc possible à deux personnes de travailler ensemble sur quelque chose en 3D sous leurs yeux, même s’ils ne sont pas dans la même pièce. Bien entendu, la qualité de l’expérience dépendra de la qualité de la connexion.

Lien Youtube
Chaine Youtube FraWin

Sources : Petri.com et @h0x0d (vidéo)