C’est au cours d’un événement relativement confidentiel que HTC a présenté son tout dernier produit en date, comme l’avait laissé entendre Jeff Gordon, l’un des responsables américains de HTC. Les couleurs de Microsoft et de Verizon étaient de mise à New York, pour officialiser un appareil dont les rumeurs avaient déjà cerné la plupart des caractéristiques : le One M8 for Windows Phone.

HTC One M8

On prend les mêmes et on recommence. Le HTC One M8 for Windows ressemble en tous points au One M8 que les amateurs d’Android connaissent déjà, et que la firme taïwanaise a dévoilé en mars dernier. Peu de changement chez le nouveau smartphone, si ce n’est qu’il délaisse l’OS au Bugdroid pour Windows Phone 8.1, son concurrent Microsoft. Pour le reste… C’est du kifkif.

HTC One M8 for Windows

D’après les informations distillées par les équipes américaines de HTC lors de leur événement new-yorkais, pas de compromis : il s’agit bien du même smartphone mais sous un autre OS. On y retrouve donc un boîtier entièrement en aluminium inédit chez Windows Phone, dans un format 5 pouces (IPS LCD) et avec un écran affichant une définition Full HD 1080p. Sous son capot se cache un processeur Qualcomm Snapdragon 801AB cadencé à 2,3 GHz et couplé à 2 Go de RAM, mais aussi une mémoire interne de 32 Go extensible via une carte micro-SD. N’oublions pas l’aspect photo de la chose, puisque HTC exporte ici son appareil photo UltraPixel avec deux capteurs dorsaux (Duo Camera) destinés à restituer des effets de profondeur, ainsi qu’un capteur frontal de 5 millions de points. Alors que l’on parle d’un futur Nokia Lumia 730 comme d’un selfie-phone, HTC semble prendre les devants. Pour alimenter le tout, le One M8 for Windows abrite une batterie de 2600 mAh. Le double-flash dorsal, les haut-parleurs BoomSound et la compatibilité du M8 avec la 4G de catégorie 4 sont toujours d’actualité.

HTC One M8 for Windows

HTC a conservé les traits du One M8 Android, mais s’est penché sur l’aspect logiciel avec Microsoft. Sa coque Dot View, destinée à afficher certaines informations (notifications de SMS et appels ou encore de réseaux sociaux), fonctionne bel et bien avec le M8 for Windows, et offre la possibilité de faire appel à l’assistante vocale Cortana sans déverrouiller l’écran du téléphone. Les vignettes dynamiques, l’action center et autres spécificités de Windows Phone 8.1 sont bien évidemment de la partie, et l’on remarque que les touches de navigation sont incluses à l’écran, comme chez son homologue Android. On remarquera d’ailleurs la conservation de l’outil Blinkfeed (sorte d’agrégateur de flux d’actualités et de réseaux sociaux maison), de HTC Sense TV (le One M8 for Windows dispose d’un port infrarouge) et d’une application photo HTC mettant en œuvre la fonction U-focus, afin d’obtenir des arrière-plans flous.

Si intéressant soit-il, le HTC One M8 for Windows reste pour le moment une exclusivité américaine, réservé de surcroît à l’opérateur Verizon qui le proposera dès demain dans ses boutiques. Il sera facturé 99 dollars avec un abonnement, mais HTC n’a pas précisé son tarif « nu », probablement équivalent à celui du M8 Android (soit 600 à 650 dollars). Interrogé par les journalistes présents sur place, HTC est resté muet quant à une éventuelle commercialisation du smartphone outre-Atlantique. L’appareil est en tout cas intéressant sur le marché américain, où Windows Phone est moins présent qu’en Europe, et constitue la preuve que la suprématie de Nokia n’est pas une fatalité pour ses concurrents.

Lien Youtube
Chaine Youtube FraWin

Pour plus de détails concernant le One M8 premier du nom, voici son test… en version Android.