Intel serait prêt à tout pour rentrer en force sur le marché des tablettes low-cost chinoises vendues en marque blanche. La société offrirait des avantages financiers très intéressants aux OEM, ce qui aurait pour conséquence de supprimer toute idée de rentabilité sur le court terme.

Intel-Logo

Le fondeur de Santa Clara est omniprésent sur nos ordinateurs, laissant à son principal concurrent AMD quelques miettes de part de marché. Dans le monde du mobile, Intel est bien moins présent car la société a mis du temps à se lancer sur ce marché. Pour rattraper son retard, la société a mis les bouchées doubles en Recherche et Développement à destination de ses puces, mais cela ne suffit pas. Intel serait donc prêt à renoncer à la rentabilité à court terme pour s’imposer sur ce marché.

Des prix attractifs sur les puces

On savait déjà qu’Intel avait cassé les prix de ses SoC Atom Bay Trail T à destination des tablettes afin de rendre ces puces beaucoup plus intéressantes que celles de MediaTek ou d’AllWinner. Ces deux sociétés sont omniprésentes sur le marché des appareils low-cost chinois du fait de leur faible prix. À l’inverse, les processeurs d’Intel sont extrêmement coûteux mais également plus performants. Avec une vente quasiment à prix coûtant, Intel espère donc attirer les OEM chinois et se faire une place sur le marché des tablettes. Intel serait également prêt à payer pour les campagnes marketing des constructeurs vantant les mérites de ces tablettes équipées de processeurs x86.

Plus de 30 constructeurs pour 2 systèmes d’exploitation

Selon les informations de Digitimes, c’est déjà plus de 30 constructeurs qui travaillent avec Intel au développement de tablettes dont 20 constructeurs chinois qui fabriquent des appareils en marque blanche. Il semblerait également que des tablettes en dual boot avec Android et Windows soient en développement, même si cette solution ne semble pas plaire aux deux géants des systèmes d’exploitation. Asus, Acer, Lenovo, HP et Toshiba auraient chacun un tel produit dans leurs cartons.

Cette stratégie pourrait permettre à Intel d’atteindre son objectif d’écouler 40 millions de puces à destination des tablettes pour 2014. C’est du moins l’objectif que s’est fixé l’Américain lors du CES de janvier dernier.