Ce matin, les fans d’Android attendaient les annonces de Xiaomi concernant le successeur du Redmi Note 2. Le fabricant a répondu à l’appel et annoncé en plus une tablette, fonctionnant sous Android (avec la surcouche MIUI), ou Windows 10.

news-xiaomi-mi-pad-2-004

Xiaomi a annoncé ce matin son nouveau Redmi Note 3, une phablette à très bas prix tournant sous MIUI, une version alternative d’Android, et disposant d’un lecteur d’empreinte. Le fabricant chinois en a également profité pour officialiser sa Mi Pad 2, un clone de l’iPad Mini qui sera commercialisé dès le mois prochain en Chine sous Android mais également sous Windows 10. Le prix annoncé par Xiaomi est de 1299 yuans soit 190 euros environ.

news-xiaomi-mi-pad-2-001

La Mi Pad 2 sous MIUI

L’arrivée de Xiaomi sur ce marché est intéressante à plus d’un titre. D’abord, le fabricant continue de se rapprocher de Microsoft alors qu’on attend pour cette semaine la disposition d’une ROM Windows 10 Mobile pour le Xiaomi Mi 4. C’est également l’annonce d’une nouvelle tablette 8 pouces sous Windows alors que ce marché est plutôt délaissé par les fabricants de PC excepté Dell et HP. Enfin c’est une tablette avant tout fabriquée par un constructeur du monde mobile (LG, Samsung… ) et non de l’écosystème PC (Acer, Asus, Dell… ) sur lequel se repose habituellement Microsoft

La Xiaomi Mi Pad 2 embarque un écran 7,9 pouces de 2048 × 1536 pixels, un processeur Intel Atom Cherry Trail x5 Z8500, 2 Go de RAM, 64 Go de stockage, un appareil photo 8MP à l’arrière et une caméra de 5MP à l’avant. La batterie est de 6190 mAh et utilisera le rechargement rapide grâce à un chargeur de 10 Watts (5 Volts et 2 Ampères). On trouve également un port USB Type C.

La tablette pèse 322 grammes ce qui en fait la tablette la plus légère sorti sous Windows. Les dimensions annoncées sont de 200 × 132,6 × 6,95 mm ce qui est plutôt fin.

Rares sont les tablettes sous Windows qui n’essaient pas d’emprunter à l’ordinateur en proposant un clavier optionnel ou un stylet. La Xiaomi Mi Pad 2 se contentera d’être une tablette faite pour la consultation, ce qui manquait au marché sur Windows.