Sur le très grand stand de Samsung, à côté de rangées entières de Galaxy S7 et de démonstrations de réalité virtuelle, nous avons pu prendre en main la Galaxy Tab Pro S, qui est une autre nouveauté du début d’année.

IMG_5789

La Galaxy Tab Pro S a été présenté par Samsung lors du CES de Las Vegas en janvier. La sortie du produit étant prévue pour le début du mois de mars, en même temps que la gamme Galaxy S7 du fabricant, il est normal de le retrouver en démonstration ici. Pour rappel, il s’agit de la première tablette sous Windows 10 du Coréen et du premier produit sous Windows qu’il va vendre sous la marque Galaxy, impliquant normalement un certain engagement du géant.

Concrètement il s’agit d’une tablette 12 pouces avec un écran 3:2 Super AMOLED d’une définition de 2560 par 1440 pixels. Elle embarque un processeur Intel Core M3-6Y30 avec 4 Go de RAM et 128 Go de stockage SSD. Le reste des caractéristiques sont classiques sur cette gamme : WiFi 802.11 ac, Bluetooth 4.1, autonomie annoncée autour des 10 heures en usage.

IMG_5799

Au niveau de la connectique, on est à nouveau face à une tablette qui vise plus la mobilité que la polyvalence, on aura donc le droit à un port jack et un port USB Type C. L’absence de port USB Type A permet à la tablette d’avoir une épaisseur de 6,3 mm. Cette tablette est donc un peu plus fine que la Huawei Matebook, à 6,9 mm d’épaisseur.

IMG_5793

Comme c’est toujours le cas sur les produits haut de gamme Samsung, la tablette propose de très bonnes finitions. L’arrière est un plastique qui semble de bonne qualité et qui permet d’alléger la machine. Le fabricant n’a pas fait la même erreur que sur ses smartphones et la texture n’est pas trop sensible aux traces de doigts. Le contour de la tablette en métal, reprenant ce qu’on connait déjà sur la gamme Galaxy S.

Bonne finition et légèreté, la tablette semble bien correspondre à ce pour ce qu’elle a été conçue : être une tablette haut de gamme fine et légère avant d’être un ordinateur sous Windows.

IMG_5808

Comme souvent avec les machines Windows, Samsung propose un clavier avec sa tablette. Il a choisi ici de fournir son clavier gratuitement, une bonne chose pour le consommateur. Surtout quand la concurrence vend souvent ces claviers hors de prix.

Le clavier est ici tout ce qu’il y a de plus correct sans être exceptionnelle. Comme sur la Matebook de Huawei ou l’iPad Pro d’Apple, le clavier joue également le rôle de pied ajustable. Une fois de plus, la solution n’est pas convaincante puisqu’on a seulement le droit à deux angles d’inclinaison et une gymnastique à base de pliages et d’aimants pour passer d’un angle à l’autre.

IMG_5794

À noter que le clavier recouvre également toute la surface arrière de la machine pour la protéger. En revanche, l’installation est un peu plus compliquée que les autres tablettes à cause de l’appareil photo qui ressort à l’arrière.

Une faute de design pour un appareil qu’on n’imagine pas utiliser tous les jours sur cette machine qui reste imposante avec son écran 12 pouces.

Galaxy vs Mate

On l’aura compris, deux géants vont s’affronter sur le marché naissant de la tablette haut de gamme Windows avec d’un côté Samsung et la Galaxy Tab Pro S et de l’autre Huawei avec la MateBook.

En deux mots, le clavier de la Galaxy Tab nous a semblé être une meilleure solution que le clavier du Matebook, tout en étant fourni gratuitement (contre 149 euros pour le clavier de Huawei).

IMG_20160221_153702

En revanche sur la tablette en elle même, Huawei est parvenu à intégrer un lecteur d’empreintes et à créer une tablette plus légère avec 640 grammes sur la balance contre 693 grammes pour Samsung. Enfin, nous avons une légère préférence pour l’écran du MatebBook, plus lumineux et aux bords plus fins.

La Samsung Galaxy TabPro S est disponible en précommande à 999 euros en version WiFi et 128 Go.