A l’approche des fêtes de fin d’année, les commerçants multiplient les offres promotionnelles sur les produits high-tech comme les tablettes ou les ordinateurs ultraportables, ce qui peut être le bon moment pour renouveler sa machine. Cette année marque en plus le lancement d’une nouvelle génération de processeur Intel Atom (Cherry Trail) et Core (Skylake) ainsi que le lancement de Windows 10, proposé gratuitement pour les machines installées sous Windows 8. Ces deux événements ont poussé à un renouvellement du marché. Nous vous proposons ici une sélection de ce qui nous semble être les machines proposant le meilleur rapport qualité/prix de cette fin d’année dans leurs gammes respectives.

Guide d'achat Noël Frawin

Moins de 200 euros : le retour du Netbook

On commence cette sélection par la catégorie de produit la moins cher sur le marché, les netbooks, qui fait son grand retour cette année avec quelques modèles plutôt réussis.

Asus X205TA 2

C’est à Asus que l’on doit la création des netbooks en 2007 et le fabricant continue aujourd’hui de proposer de belles machines en relançant son EeeBook X205TA en cette fin d’année avec Windows 10 installé de base. Pour moins de 220 euros, cette machine propose un écran brillant de 11,6 pouces pour une définition de 1366 par 768 pixels. À l’intérieur c’est un processeur Intel Atom Z3735 d’ancienne génération qui anime la machine épaulé par 2 Go de RAM et 32 Go de stockage par eMMC. Microsoft offre en plus un abonnement d’un an à Office 365 Personnel d’une valeur de 69 euros.

L’intérêt de la machine est de proposer dans un prix contenu, un écran de taille raisonnable, ce qui veut dire que le clavier sera lui aussi plus grand qu’une machine 10 pouces, et une grande batterie assurant plus de 11h d’autonomie à la machine. Avec 2 ports USB et 1 port micro HDMI la machine est également mieux doté que les tablettes ou convertibles dans cette gamme.

Avantages : Bureautique en confort et autonomie, le prix et l’ergonomie.

Inconvénients : stockage intégré très limité une fois Windows et Office installés, n’est pas convertible en tablette, performances relativement limitées (il faut s’en tenir à la bureautique et à du surf léger).

Alternatives : l’Acer Aspire One Cloudbook AO1 avec écran mat et WiFi 802.11ac, mais seulement 5h annoncé d’autonomie. Le Toshiba Click Mini un PC à écran détachable de 8,0 pouces premier prix, mais autonome.

Entre 300 et 600 euros : le territoire du détachable

Lorsqu’on monte dans la gamme, on arrive très vite aux premières machines convertibles entre ordinateur portable et tablettes tactiles. Cette flexibilité facilite certains usages de la machine, comme la lecture ou le jeu, et la rend plus ludique à l’utilisation.

Asus T100 HA

Ici aussi, Asus a joué un rôle important dans l’histoire du marché en lançant ses Transformer d’abord sur Android avant de battre des records de vente avec l’Asus T100 sous Windows 8 en 2013. Après quelques errements, le fabricant revient avec une machine très prometteuse, l’Asus T100HA.

Derrière ce nom peu flatteur se cache une machine utilisant la dernière génération de puce Intel Atom Cherry Trail avec quad coeur X8500 cadencé à 1,44 Ghz et pouvant monter jusqu’à 2,24 Ghz. Intel permet avec ce processeur l’utilisation de 2 ou 4 Go de RAM selon les variantes de la machine. Oublié les 32 Go de stockage de l’Asus T100, ici on aura le choix entre 64 ou 128 Go de mémoire flash. Le fabricant a cependant abandonné l’idée du disque dur dans le dock clavier, dommage.

L’écran détachable a une diagonale de 10,1 pouces pour une définition de 1280 par 800 pixels seulement. Cependant, Windows n’étant pas aussi à l’aise qu’iOS ou Android avec les hautes résolutions, ce n’est pas forcément un mal.

Enfin un mot sur la connectique, la tablette dispose d’un port micro USB, un port Micro HDMI et un port USB Type C (vitesse jusqu’à 5 Gbps soit USB 3.0), le clavier dispose quant à lui d’un port USB 2.0 plein format.

Avantages : Prix (moins de 350 euros), autonomie annoncée, USB Type-C paré pour le futur et poids contenu (580 grammes pour la tablette, 1kg pour l’ensemble)

Inconvénients : seulement 10,1 pouces de diagonale et performances du processeur qui limitent les usages.

Alternative : Le Lenovo Yoga 11 avec Intel Core M légèrement plus puissant, un écran 11,6 pouces full HD et plusieurs ports USB.

Entre 600 et 800 euros : l’ultrabook performant

On termine cette sélection par une machine un peu plus haut de gamme, mais qui reste abordable. Dans cette gamme de prix, on commence à trouver des écrans avec une meilleure qualité d’affichage et des processeurs nettement plus puissants avec de l’Intel Core i5.

Lenovo Yoga 3 14

Ici nous allons conseiller une machine Lenovo de la gamme Yoga dont le format du PC portable à écran réversible a été depuis repris par certains concurrents. Le Lenovo Yoga 3 14 embarque, pour moins de 800 euros, un écran 14 pouces IPS avec une définition de 1920 par 1080 pixels, un processeur Intel Core i5 5200U de génération Broadwell et, la où Lenovo fait fort dans cette gamme de prix, 8Go et de RAM et 256 Go de SSD. Les ultrabook avec cet espace de stockage et ce niveau de performances sont souvent bien plus chers.

Contrairement aux machines présentées précédemment, ce niveau de performance exige la présence d’un ventilateur, mais va permettre de débloquer des nouvelles utilisations. Bien sûr la bureautique et la navigation sur le web seront plus confortables (avec la possibilité d’ouvrir plus d’onglets simultanément par exemple), mais il sera également possible de faire un peu de retouche légère ou de la programmation par exemple.

Enfin, avec une machine d’une telle taille, on retrouve 2 ports USB 3.0, un port micro HDMI et un port servant à la fois de port d’alimentation de la machine et de port USB 2.0. Le PC est équipé du WiFi AC de dernière génération et du Bluetooth 4.0.

Avantages : Rapport performance/prix et stockage/prix, un « vrai » PC portable avec multiples ports et clavier large, poids sous les 1,7 kg, environ 8h d’autonomie en surf.

Inconvénients : La ventilation et l’encombrement d’un vrai PC portable, le clavier qui ne se détache pas et pèse en utilisation tablette.

Alternative : La Microsoft Surface 3, une machine aux performances de la gamme en dessous, mais avec une qualité de fabrication sans faille, un écran haute résolution, le service après-vente Surface, un pied ajustable, la compatibilité avec un stylet actif et le port USB sur la tablette. Avec son packaging soigné, la Surface 3 pourrait faire un beau cadeau de Noël.