Dépassée par son rival Sony depuis le début de cette génération de consoles, Microsoft a réussi à vendre plus de Xbox One que Sony n’a vendu de PlayStation 4 au mois d’avril aux États-Unis, un territoire clé.

ps4-vs-xbox-one

Les États-Unis représentent le premier marché du jeu vidéo dans le monde et il se trouve également être le marché domestique de Microsoft qui, depuis le lancement la Xbox en 2001, s’en est toujours servi comme locomotive pour les ventes de ses consoles. Jusqu’à la Xbox One, cela avait plutôt bien fonctionné, mais le succès de la PlayStation 4 sur cette génération est tel que Microsoft s’est retrouvé dépassé sur tous les territoires.

Suite aux baisses de prix pratiquées ces derniers mois et l’apparition de bundles très intéressants pour les joueurs, Microsoft a réussi au mois d’avril à dépasser Sony aux États-Unis en vente de consoles. Sony reste malgré tout devant en termes de parc installé avec près de 22 millions de machines vendues estimées contre 13 millions pour la Xbox One et 10 millions pour la Wii U de Nintendo. Cette hausse de vente des Xbox One représente une augmentation de 63 % comparée au même mois en 2014.

Le groupe NPD note que le nombre d’utilisateurs actif du Xbox Live, sur Xbox One et Xbox 360, a augmenté de 24% en un an.

Même si ces chiffres sont positifs pour Microsoft, ils ont été réalisés en bradant énormément la machine, qu’il était possible de trouver avec 4 jeux et une manette pour 379 euros,  alors que Sony n’a jamais baissé le prix de sa console, fixé à 399 euros depuis son lancement. Pour relancer l’enthousiasme autour de sa machine, Microsoft annonce qu’il présentera son plus gros catalogue de nouveauté jamais proposé lors de l’E3 2015, le mois prochain.