Si dans la plupart des pays du monde, Windows Phone est entre 5 % et 10 % de part de marché, en Finlande, on est déjà à 20 % de part de marché pour Windows Phone.

Si historiquement, le marché finlandais est dominé par les téléphones de Nokia, force est de constater que depuis 2010, la présence du leader local se faisait de moins en moins sentir en Finlande, Nokia étant passé d’un peu moins de 70% de part de marché à mois de 30 % au dernier trimestre 2012.

Cette situation est du principalement au retrait des produits Symbian du marché au profit des Windows Phone. Le seul problème, c’est que Windows Phone a mis du temps à décoller comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous. Il a en effet fallu attendra la toute fin de 2011 pour voir le système commencer à prendre des parts de marché.

part de marché pour Windows Phone

 

 

Depuis, la tendance à la hausse est régulière et comme le montre ce document créé par Statcounter qui comptabilise les parts de marché de chaque système dans de nombreux pays et notamment en Finlande.

La montée est si spectaculaire qu’en à peine un an, Windows Phone serait passé de 0 % à plus de 20 % (20.24 %) de part de marché avec un saut important au moment de la sortie du Lumia 900 (semaine 23 de l’année 2012) et depuis une croissance régulière.

Même si Windows Phone croît de manière importante, Nokia ne serait néanmoins pas le seul responsable puisque la part de marché du constructeur bien qu’en légère croissance, reste tout de même stable en dessous de 30 %. La part de marché de Nokia tenant compte certes des ventes de Lumia mais aussi des ventes de  Symbian, Meego et du S40. Les autres constructeurs de Windows Phone gagneraient donc des positions sur le marché finlandais.

A noter que la croissance de Windows Phone se fait évidemment à la défaveur d’Android et d’iOS qui ont arrêté leur croissance depuis un an, se stabilisant autour de 35 % de part de marché chacun et avec même un reflux visible sur la période des fêtes de fin d’année 2012 (entre la semaine 47 de 2012 et la 1ère semaine de 2013).

Difficile de juger le marché finlandais comme étant annonciateur de ce qu’il va se passer ailleurs mais ces informations prouvent en tout cas que Windows Phone peut gagner des positions face à iOS et Android.

Source