Si jusqu’à maintenant, Windows Phone et Windows 8 ont un coeur unifié, du point de vue de l’utilisateur, les choses sont plus floues. Cela pourrait néanmoins changer puisque Microsoft recherche quelqu’un pour renforcer l’intégration entre le système mobile et l’OS desktop de l’entreprise.

Capture d’écran 2013-02-11 à 14.19.12

L’idée serait de permettre un pont plus important entre les applications entre les deux systèmes, c’est à dire permettre l’utilisation des applications Windows Phone sur Windows 8 (ou au moins Windows RT) et de pouvoir faire tourner le code des applications Windows sur les Windows Phone.

L’offre n’est plus consultable sur le site de Microsoft et indique que la personne recherchée a été trouvé.

Si jusqu’à maintenant, Windows RT est  vu comme une version de Windows plus limitée, on imagine qu’à moyen terme le système sera bien plus similaire à Windows Phone voire même fusionnera avec pour créer un système qui puisse être présent aussi bien sur tablettes que téléphones comme ce que fait la concurrence sur iOS et Android.

software-engineering-tlp-image

Cela est d’autant plus nécessaire que l’on voit les constructeurs partir vers des formats de plus en plus hybrides entre smartphone et tablette, entre tablette et ordinateur, etc. Permettre au système d’être plus flexible et aux applications de fonctionner sur plus de formats et de définitions d’écrans est une nécessité pour Microsoft afin de permettre aux constructeurs de réfléchir à des produits avec le système de Windows.

Prenons pour exemple Nokia : Si le constructeur veut faire un phablet (téléphone avec très grand écran), il ne peut pas le faire car Windows Phone ne le permet pas compte tenu de ses contraintes et Windows RT est limité à des écrans de 10 pouces minimum. Il y a aussi une rumeur indiquant que le constructeur préparerait une tablette sous Windows RT. Pour le moment, toutes les applications de Nokia doivent être adaptées pour fonctionner sur Windows alors qu’elles auraient pu être programmées dès le départ pour être prêt sans trop de problème.

On sait donc que cette intégration plus poussée entre la partie smartphone et tablette est en cours chez Microsoft mais espérons que cela bouge très vite car la concurrence est elle déjà prête pour cela et Microsoft ne peut se permettre de se laisser distancer très longtemps sur ce segment alors même qu’il est déjà en retard par rapport aux autres sur le segment des smartphones et des tablettes. Reste à voir si la mise à jour Blue ira beaucoup plus loin que ce qu’il y a aujourd’hui.

Source